Accueil > Conseils > Location : la caution solidaire
La durée de la caution solidaire porte généralement sur la durée du bail de location plus deux renouvellements
La durée de la caution solidaire porte généralement sur la durée du bail de location plus deux renouvellements

Location : la caution solidaire

Dans le cadre d’une location immobilière, il existe plusieurs types de caution. Découvrez les caractéristiques de la caution solidaire.

Location : caution simple et caution solidaire, quelle différence ?

De la même façon que pour la caution simple, dans le cadre d’une caution solidaire, un tiers s’engage à verser le montant du loyer dans certaines circonstances. C’est un procédé qui permet de protéger le bailleur contre les éventuels loyers impayés. La différence majeure entre caution simple et caution solidaire réside dans l’application que le bailleur peut en faire pour recouvrir les loyers impayés.
En effet, dans le cadre d’une caution simple, le bailleur peut se retourner vers le garant seulement si le locataire est insolvable. Avec la caution solidaire, il est en droit d’exiger le paiement du loyer impayé au garant, même si l’insolvabilité du locataire n’est pas établie.

Caution solidaire en location, mode d’emploi

Pour devenir garant il est indispensable de rédiger un acte de cautionnement qui sera annexé au bail de location. La personne qui se porte caution s’engage ainsi à se substituer au locataire en cas de loyers impayés pour verser directement la somme due au propriétaire.
Dans le cadre de la caution solidaire, c’est un acte qui engage le garant à partir du moment où le locataire cesse de payer son loyer, quel qu’en soit le motif.

Contrat de location : quelle est la durée de la caution solidaire

Quand on se porte caution, la durée pour laquelle on s’engage est généralement inscrite dans l’acte de cautionnement. Habituellement, elle porte sur toute la durée du bail plus deux renouvellements. Quand la durée d’engagement de la caution n’est pas clairement déterminée dans le bail, le garant peut se désengager au terme du bail, même s’il est renouvelé par la suite tacitement. S’il ne se désengage pas à ce moment-là, la caution est également prolongée automatiquement pour la durée du nouveau bail.

Publié par Sarah Joly

A propos Sarah Joly

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

Malgré la possibilité de choisir une assurance individuelle, les emprunteurs privilégient encore l’assurance proposée par leur banque

Assurance emprunteur : la stratégie des banques pour vous garder

Assurance de groupe vs délégation d’assurance : pourquoi les banques contrôlent-elles 85% du marché ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.