Accueil > Actualités > Location annuelle ou saisonnière ?
Quand l’appartement se trouve dans une station balnéaire prisée, la location saisonnière est souvent plus intéressante
Quand l’appartement se trouve dans une station balnéaire prisée, la location saisonnière est souvent plus intéressante

Location annuelle ou saisonnière ?

Propriétaire d’un bien immobilier ? Comment choisir entre location annuelle et location saisonnière

Vous souhaitez mettre en location votre logement mais vous hésitez entre le louer à l’année ou opter pour une location saisonnière ? Tout dépend en réalité de l’endroit où se situe votre bien. S’il se trouve sur un lieu de vacances (une station balnéaire réputée, une station de ski prisée ou une ville très touristique), la location saisonnière est généralement plus avantageuse. Avant de vous décider, prenez le temps de bien étudier la capacité de remplissage de votre commune et les loyers communément pratiqués.
Cliquez ici pour savoir comment rédiger une annonce locative.

Location annuelle vs location saisonnière : quels sont les avantages et inconvénients des 2 formules

Dans les secteurs recherchés des vacanciers, le montant d’une location à la semaine est souvent équivalent à celui d’un mois de loyer en location annuelle. C’est donc très intéressant à condition d’être sûr de pouvoir louer l’appartement ou la maison plusieurs semaines par an. L’avantage de cette formule est que vous pouvez profiter de votre habitation pendant les périodes inoccupées. Vous n’avez également pas le risque de faire face à un impayé de paiement. L’inconvénient en revanche est que la location saisonnière demande plus de temps. Il vous faut nettoyer le bien entre chaque location, accueillir les locataires, gérer les états des lieux d’entrée et de sortie…
Si votre logement se situe dans une ville dynamique mais pas spécialement touristique, il est préférable de choisir la location annuelle. S’il se trouve dans une ville étudiante, la location de courte durée peut également être une solution. Il est en effet possible de signer un bail mobilité ce qui vous permet de récupérer votre bien quelques mois par an. Mais si la demande en logements est importante et que vous souhaitez rentabiliser au mieux votre bien, vous avez tout intérêt à préférer un contrat de location classique, vide ou meublé.

Location à l’année ou à la semaine : quid de la fiscalité ?

Que vous optiez pour l’une ou l’autre des formules, la fiscalité est attrayante. Si vous choisissez la location saisonnière, vous devrez reporter le montant des loyers perçus dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) de votre déclaration de revenus. 
Si vos loyers ne dépassent pas 32.900 euros par an, vous bénéficierez d’un abattement de 50%. Au-delà de ce montant en revanche, vous dépendrez du régime au réel. Cela signifie que vous devrez déclarer vos recettes sur une déclaration professionnelle et déduire les charges. Si vous louez peu et que le montant des loyers est inférieur à 305 euros par an vous ne payez aucun impôt sur les revenus perçus.

Publié par l’équipe éditoriale de L’immobilier 100% entre Particuliers

A propos L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Acheter une maison aux enchères permet de profiter d’un prix attractif

La vente aux enchères immobilières

Les enchères, un moyen d’acquérir une habitation à un bon prix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.