Accueil > Villes > Limoges > Le marché immobilier à Limoges
Les logements anciens à Limoges affichent des prix raisonnables
Les logements anciens à Limoges affichent des prix raisonnables

Le marché immobilier à Limoges

A Limoges, l’immobilier se porte bien

Le marché de l’immobilier à Limoges fait preuve d’un beau dynamisme. La préfecture de la Haute-Vienne dispose d’une offre immobilière variée à des prix abordables. En moyenne, le prix du mètre carré d’un appartement ancien est de 1.611 euros selon le baromètre LPI-SeLoger. Un niveau attractif qui fait le bonheur des primo-accédants. Couplé à la baisse des taux, le niveau raisonnable des prix immobiliers permet en effet à cette catégorie d’acheteurs de pouvoir se positionner sur le marché immobilier. Mais le secteur attire également les investisseurs, les secundo-accédants et les retraités, nombreux à apprécier le cadre de vie qu’offre la capitale de la porcelaine.

Prix, taux, tout sourit à l’immobilier limougeaud

Preuve que le marché immobilier limougeaud se porte bien, le volume des transactions est en hausse. Il a progressé de 4% l’an dernier. Cette belle santé contribue à pousser les prix des logements vers le haut. Sur douze mois, ils ont augmenté de 5.1% dans l’ancien. Si vous rêvez de devenir propriétaire à Limoges c’est le moment d’en profiter. Les tarifs restent encore très abordables et les taux immobiliers sont exceptionnellement bas. Sans compter que les banques ont ouvert le robinet au crédit. Elles prêtent facilement, même aux primo-accédants à qui elles proposent souvent des offres intéressantes.

Achat immobilier à Limoges : que recherchent les acheteurs ?

Studios, appartements familiaux, maisons de ville, les demandes varient selon le type d’acquéreurs.
Peu chers et faciles à louer, les appartements de petites tailles sont particulièrement recherchés des investisseurs immobiliers de plus en plus nombreux à Limoges. Il faut dire que certains quartiers offrent jusqu’à 12% de rendement, une aubaine. Parmi ceux-ci, le quartier de la gare, les alentours du rond-point Carnot et l’avenue du Général Leclerc.
Les maisons des années 30 sont la cible n°1 des primo-accédants surtout celles qui disposent d’un jardin et d’un garage. Toutefois face à son succès, ce produit se fait rare.
Les appartements de standing figurent parmi les critères de recherche des secundo-accédants qui, grâce à la revente de leur bien, peuvent acheter un logement plus spacieux ou situé dans un quartier plus prisé, comme celui des Emailleurs. Si le cœur de ville et les quartiers chics les fait rêver, certains n’hésitent pas à quitter le centre pour s’installer dans une commune proche, Couzeix, Chaptelat, Bonnac-la-Côte, Rihac-Rancon, Le Palais-sur-Vienne, Panazol, Feytiat, Condat-sur-Vienne, Verneuil-sur-Vienne, Aixe-sur-Vienne…. Les prix sont souvent similaires à ceux pratiqués à Limoges mais le choix est plus large notamment en termes de maisons avec extérieur.

L’immobilier neuf en perte de vitesse à Limoges

Si le marché immobilier ancien est fluide à Limoges, celui du neuf est plus chaotique. Les constructions sont en baisse et les demandes en berne. En cause, la fin de l’APL accession et la réforme du prêt à taux zéro.

Publié par Anne Maurel

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Le marché immobilier se porte bien dans la cité des papes

Le marché immobilier à Avignon

Acheter à Avignon, c’est le moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.