Accueil > Actualités > Que faire en cas de mur tagué ?
Les tags figurent parmi les actes de vandalisme généralement couverts par l’assurance habitation
Les tags figurent parmi les actes de vandalisme généralement couverts par l’assurance habitation

Que faire en cas de mur tagué ?

Vous avez découvert un graffiti sur le mur de votre immeuble ? Comment réagir ? Qui doit payer le nettoyage en cas de façade tagué ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir.

Graffitis sur un mur de façade : trouver un professionnel du nettoyage

Des entreprises spécialisées se chargent de nettoyer les tags sur les murs. Certaines villes travaillent d’ailleurs avec des sociétés de ce type. Avant de faire la démarche vous-même ou de demander à votre syndic de s’en charger, prenez tout d’abord contact avec votre mairie. Si un partenariat existe avec une entreprise de nettoyage, la mairie la sollicitera directement pour nettoyer votre façade.
En l’absence d’accord, c’est au propriétaire ou au syndic de trouver une entreprise de nettoyage qui s’en chargera.
La facture de l’intervention devra être réglée par le propriétaire ou l’ensemble des copropriétaires de l’immeuble.

Tag sur le mur de votre maison ou votre immobilier ? Pensez à faire une déclaration à l’assurance

Le vandalisme est généralement pris en charge par les contrats multirisques habitation. Il est donc possible de se faire rembourser tout ou partie des frais de nettoyage. Vous devrez faire une déclaration à votre assureur en y ajoutant la facture de l’entreprise de nettoyage et des éléments de preuve, comme des photos. Pensez également à porter plainte au commissariat.

Si votre maison ou votre immeuble est régulièrement pris pour cible par les tagueurs, votre assureur peut décider de revoir votre contrat. En effet, face à l’aggravation d’un risque, le code des assurances donne la possibilité à l’assureur de dénoncer le contrat ou de revoir à la hausse le montant de la prime. Suite à la nouvelle proposition tarifaire, vous disposez de 30 jours pour l’accepter ou la refuser. Sans réponse de votre part ou suite à votre refus, l’assureur peut résilier le contrat.
Pour être certain d’être remboursé des frais occasionnés par ces actes de vandalisme, pensez à vérifier les conditions générales de votre contrat d’assurance habitation.

Publié par Sarah Joly

A propos Sarah Joly

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

Louer sa maison pendant les vacances permet d’arrondir ses fins de mois

Location saisonnière : comment louer son logement ?

Les précautions à prendre avant de louer ponctuellement son bien immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.