Accueil > Actualités > Prix des logements à Nice : tout dépend du quartier
Sur le front de mer, les logements affichent des prix élevés à Nice
Sur le front de mer, les logements affichent des prix élevés à Nice

Prix des logements à Nice : tout dépend du quartier

A Nice, les prix dans l’immobilier ancien font le grand écart entre les quartiers populaires et les secteurs résidentiels

Vous êtes tentés par un achat immobilier à Nice ? Même si globalement les prix des biens immobiliers dans cette commune de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur se situent dans une fourchette haute, selon les quartiers ils affichent des différences notables. Ainsi, s’il est possible d’acquérir un logement autour des 3.000 euros par mètre carré dans certains quartiers notamment du côté de Nice Est, il faut débourser jusqu’au triple dans les secteurs ultra huppés de la ville. Très prisés des acheteurs fortunés, le Mont-Boron ainsi que le Vieux-Nice affichent des prix très élevés. Dans ces secteurs bordant la baie des Anges, le mètre carré se négocie en effet à 10.000 euros, de quoi dissuader un grand nombre d’acquéreurs.

Nice : une des villes les plus chères de France en termes d’immobilier

En moyenne, Nice reste une ville chère. Le prix du soleil se paye cash pour qui souhaite s’y installer. Alors que le prix médian d’un logement ancien coûte 3.304 euros par mètre carré au niveau national, à Nice il s’établit à 4.228 euros. Capitale économique et culturelle de la Côte d’Azur, la préfecture des Alpes-Maritimes se situe dans le top 5 des villes les plus chères de France derrière Paris, Bordeaux et Lyon.

Pris en étau entre la vieille ville à l’est et le quartier des Baumettes à l’ouest, le carré d’or reste le secteur de choix de la clientèle huppé et son attractivité ne dément pas. Le bord de mer, qui abrite de nombreuses résidences secondaires, séduit particulièrement les touristes et les acheteurs étrangers. Les prix restent très chers sur la promenade des Anglais même si les professionnels locaux notent un léger repli suite à l’attentat du 14 juillet 2016 et au Brexit.

Dans l’immobilier ancien, les prix continuent de progresser à Nice. Sur un an ils ont augmenté de 1.7% selon le baromètre SeLoger.com. Certains types de biens sont particulièrement touchés par la hausse des prix. La cote des studios notamment a tendance à s’envoler. Il faut dire que les petites surfaces sont recherchées des acheteurs, et plus particulièrement par les investisseurs immobiliers. Face à une demande en hausse, l’offre immobilière n’arrive plus à répondre à la demande ce qui mécaniquement pousse les prix vers le haut.

Publié par Anne Maurel

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Les cabanes de jardin de plus de 5m² sont soumises à la taxe d’aménagement

La taxe cabane de jardin augmente

La valeur forfaitaire de la taxe d’aménagement a été revalorisée de 3.8%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.