Accueil > Actualités > Crédit : les inégalités hommes-femmes existent dans l’immobilier
Pour acheter une maison, les femmes seules ne bénéficient pas des mêmes taux immobiliers que les hommes
Pour acheter une maison, les femmes seules ne bénéficient pas des mêmes taux immobiliers que les hommes

Crédit : les inégalités hommes-femmes existent dans l’immobilier

Pas vraiment de surprises, alors que les femmes subissent toujours une réelle inégalité salariale en France, les différences entre les hommes et les femmes sont également présentes lors de la souscription d’un crédit à l’habitat et de son assurance emprunteur.

Crédit immobilier : les femmes désavantagées par leur salaire

L’égalité salariale femme/homme est encore loin d’être atteinte dans notre pays. Et une récente étude le prouve puisqu’elle nous apprend qu’en 2019, une femme célibataire qui demande un crédit immobilier dispose en moyenne d’un revenu 25 % inférieur à celui d’un homme. Mais paradoxalement, cela n’empêche pas ces dames de présenter un apport personnel supérieur au sexe opposé avec 50.070 € en moyenne contre 49.296 € pour les messieurs. Ce qui prouve qu’avec des revenus plus faibles, les femmes que l’on croit généralement dépensières gèrent mieux leurs revenus.

Aujourd’hui, en matière de salaire, les femmes perçoivent en moyenne 17 % de moins que les hommes. Et à caractéristiques professionnelles comparables, leur salaire est inférieur de 8 % de celui de leurs homologues masculins. Une situation qui se retrouve évidemment dans le montant moyen auquel les femmes peuvent prétendre lorsqu’elles souscrivent un crédit immobilier. En effet, celui-ci est inférieur de 11 % à celui des hommes (165.674 € pour une femme seule et 174.337 € pour un homme seul).

En France, le coût du crédit immobilier est plus élevé au féminin

Mais la différence ne se retrouve pas que dans le montant pouvant être emprunté, le taux d’emprunt est également différent entre homme et femme. Et toujours au désavantage du féminin : 1,76 % pour les femmes contre 1,6 % en moyenne pour les hommes. Celles-ci remboursent d’ailleurs plus longtemps leur crédit : la durée moyenne des mensualités des femmes seules est de 211 mois alors que les messieurs célibataires ne s’engagent que pour 190 mois. Ici, c’est également la différence de salaire avec le fameux « reste à vivre » qui joue en défaveur des femmes.

Plus étonnant, les femmes seules paient leur assurance emprunteur plus cher : 4.931 € sur la totalité de leur emprunt contre 4.589 € pour un homme. La raison ? Un taux plus élevé (0,172 % contre 0,160 %), dû, là encore, aux inégalités professionnelles. En effet, les femmes, bien qu’insérées professionnellement, obtiennent moins souvent un statut de cadre. Or, celui-ci permet de bénéficier d’un taux d’assurance plus avantageux. Cette différence de coût du crédit, alors que les femmes empruntent moins et gagnent moins que les hommes, constitue une autre inégalité.

Publié par Sarah Joly

A propos Sarah Joly

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

Sous-louer son logement est possible sous certaines conditions

Sous-louer, est-ce possible ?

Tout ce qu’il faut savoir sur la sous-location

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.