Accueil > Actualités > L’immobilier à Rennes reste sain
Le marché immobilier rennais se porte très bien
Le marché immobilier rennais se porte très bien

L’immobilier à Rennes reste sain

A Rennes, l’immobilier confirme sa bonne santé

Le marché immobilier à Rennes affiche un beau dynamisme. Malgré l’augmentation des prix, le secteur reste sain et le risque de bulle spéculative n’est pas à craindre selon les notaires. Très attractive, la préfecture de la région a concentré 75% des transactions immobilières du département. A noter qu’après une année 2017 exceptionnelle, 2018 a confirmé la bonne santé du secteur en Ille-et-Vilaine avec un volume des ventes immobilières qui a battu de nouveau des records avec une hausse de 4.36%.
Pour 2019 les professionnels sont optimistes. Les acheteurs à Rennes investissent pour se loger, le marché n’est donc pas spéculatif indique Gwendal Texier, le président de la chambre des notaires du département.
Les délais de vente sont en moyenne de 59 jours (contre 62 à Rennes), signe que le marché est fluide.

Prix de l’immobilier : Rennes au 9ème rang des villes les plus chères de France

Selon le baromètre LPI-Seloger de janvier 2019 la capitale bretonne figure dans le top 10 du classement des villes de plus de 100.000 habitants les plus chères de France. Toutefois, elle se situe bien loin derrière Bordeaux et également derrière Nantes sa proche voisine. Même si les prix de l’immobilier rennais sont orientés à la hausse ils restent maitrisés. En moyenne, pour acquérir un logement à Rennes il faut compter un prix médian au mètre carré de 3.152 euros avec, comme dans chaque ville, des écarts plus ou moins marqués selon les quartiers.

Classement des 10 villes les plus chères en France

  1. Paris : 9.958€/m²
  2. Bordeaux : 4.736€/m²
  3. Lyon : 4.591€/m²
  4. Nice : 4.210€/m²
  5. Aix-en-Provence : 3.922€/m²
  6. Nantes : 3.410€/m²
  7. Strasbourg : 3.398€/m²
  8. Lille : 3.248€/m²
  9. Rennes : 3.152€/m²
  10. Toulouse : 3.138€/m²

(Source Observatoire LPI – Baromètre LPI-SeLoger – Janvier 2019)

L’effet LGV booste-t-il l’immobilier rennais ?

La mise en service en juillet 2017 de la LGV Bretagne qui relie Rennes à Paris en 1h25 a eu un réel impact sur le marché immobilier. Même si les parisiens ne se sont pas massivement précipiter sur l’immobilier rennais, comme ils l’ont fait à Bordeaux, ils sont bel et bien plus présents. Pour preuve ils ont représenté 13% des investissements dans l’immobilier neuf en 2018 alors qu’ils n’étaient que de 5% il y a 5 ans. Dans l’immobilier ancien les parisiens ont représenté 5% des achats l’an dernier alors qu’ils étaient complètement absents du secteur en 2013.

Publié par

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Sous-louer son logement est possible sous certaines conditions

Sous-louer, est-ce possible ?

Tout ce qu’il faut savoir sur la sous-location

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.