Accueil > Actualités > L’immobilier à Brest
Dans le quartier de Siam la cote des logements est en hausse
Dans le quartier de Siam la cote des logements est en hausse

L’immobilier à Brest

L’immobilier brestois tourne à plein régime

Le marché de l’immobilier à Brest continue de bien se porter. Selon le bilan annuel des notaires du Finistère, l’année 2018 a été positive, aussi bien au niveau du département que de la ville. Sur un an, le volume des ventes immobilières a bondi de 3% sur l’ensemble du Finistère, une tendance qui n’a pas laissé de côté la sous-préfecture au riche passé maritime.
Comme les autres zones urbaines dynamiques du département, notamment Quimper, Morlaix et le bord de mer, Brest offre un large choix de biens à acquérir. Appartements anciens, maisons de ville, logements neufs, il y en a pour tous les goûts, tous les styles et tous les budgets.

Le juste prix, LA condition pour vendre un appartement ou une maison à Brest

Si les acheteurs sont au rendez-vous, les vendeurs doivent toutefois veiller à afficher le juste prix. Depuis quelques temps, les professionnels observent que de nombreux d’entre eux ont de nouveau tendance à surestimer la valeur de leur bien. Un mauvais calcul car si les acquéreurs sont nombreux, ils ne sont pas disposés à céder sur le prix. Faute de propositions et au terme de plusieurs mois sans appel, les vendeurs finissent par ajuster leur prétention et à s’aligner sur la tendance du marché mais ils ont perdu beaucoup de temps sur la vente. Sur le terrain, les acteurs de l’immobilier sont tous unanimes, seuls les biens correctement estimés arrivent à se vendre.

Acheter un logement à Brest : combien ça coûte ?

En moyenne, il faut compter un budget de 1.250 euros par mètre carré pour devenir propriétaire d’un appartement à Brest. Certains quartiers, plus prisés, affichent des prix plus élevés. C’est le cas du centre de Siam ainsi que des secteurs sud de Saint Michel et de Saint Martin dont la cote immobilière a progressé de 1 à 3% en un an. Dans ces quartiers, les prix oscillent dans une fourchette plus haute, entre 1.700 et 2.000 euros selon l’état du bien.
Très recherchées, les maisons nécessitent un apport plus important. En moyenne, il faut en effet compter une enveloppe de plus de 250.000 euros.
Egalement convoités des acheteurs en quête d’un investissement locatif ou pour un usage personnel, les logements neufs se vendent à 3.000€/m² environ.

A Brest, les façades prennent des couleurs

Afin de redonner vie à certaines façades vieillissantes et apporter de la couleur à la ville, la mairie de Brest verse une aide financière aux propriétaires qui souhaitent colorer leur habitation. La subvention s’élève à 700 euros pour une maison, et 1.400 euros pour un immeuble d’au moins deux logements. Si la demande est réalisée par deux propriétaires mitoyens, une prime de 100 euros est versée à chacun. Et une autre prime, du même montant leur est allouée s’ils réalisent le ravalement eux-mêmes. Afin d’harmoniser l’ensemble, une coloriste propose un panel de teintes à choisir. Plusieurs propriétaires ont déjà profité de ce dispositif et ont ainsi apporté de la couleur à l’immobilier brestois.

Publié par

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Les cabanes de jardin de plus de 5m² sont soumises à la taxe d’aménagement

La taxe cabane de jardin augmente

La valeur forfaitaire de la taxe d’aménagement a été revalorisée de 3.8%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.