Accueil > Actualités > Comment bien isoler sa maison
Une maison bien isolée permet de gagner en confort
Une maison bien isolée permet de gagner en confort

Comment bien isoler sa maison

Alors que les factures énergétiques pèsent de plus en plus lourd dans le budget des Français, nous ne pouvons que vous encourager à isoler votre maison. Mais hors de question de le faire n’importe comment. Suivez nos recommandations pour une isolation efficace !

Première étape pour bien isoler sa maison : l’étude de la performance énergétique

L’évaluation de la performance énergétique actuelle de votre demeure est la première chose à faire réaliser. Cette étape est d’ailleurs obligatoire (loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte) dès lors que vous engagez des travaux importants sur votre bien. Ce diagnostic (DPE ou diagnostic de performance énergétique) doit obligatoirement être effectué par un professionnel accrédité.

Une fois ce DPE réalisé, vous connaitrez la classe de consommation énergétique (de A, la meilleure à G) de votre maison. Si vous désirez affiner ce résultat, il vous faudra avoir recours à un bilan thermique effectué par un bureau d’études spécialisé. Le rapport produit par celui-ci vous permettra de connaitre les secteurs où les déperditions énergétiques sont les plus fortes dans votre maison. Mais également le niveau de consommation d’énergie pièce par pièce. Le bureau d’étude vous indiquera en plus les travaux à réaliser.

À savoir : le bilan thermique est facturé entre 800 et 1.500 euros et le DPE moins de 200 euros.

Seconde étape : le choix des parties de la maison à isoler

Le bilan thermique, si vous l’avez effectué, vous donnera les indications nécessaires sur les endroits à isoler dans votre demeure. Sinon, les professionnels considèrent qu’il faut en priorité isoler vos combles. Votre toiture peut en effet être responsable de près de 30 % des déperditions d’énergie.

Vous pouvez également faire isoler vos murs. Ceux-ci représentent entre 20 et 25 % des déperditions d’énergie. Plus économique, mais moins efficace, l’isolation par l’intérieur est toujours source de travaux qui peuvent vous déranger dans votre vie quotidienne. En faisant isoler vos murs par l’extérieur (panneaux isolants ou bardage), vous gagnerez en efficacité et vous éviterez ces désagréments.

Viennent ensuite les ouvertures et en particulier les fenêtres. Si elles sont anciennes, elles peuvent être responsables de 10 à 15 % des pertes énergétiques. Mais attention, le changement de fenêtres, coûteux (entre 600 et 1500 € par fenêtre, hors pose), nécessite souvent de gros travaux. Choisissez de préférence du triple vitrage : plus cher à l’achat et à la pose que le double vitrage, il est toutefois plus efficace.

Enfin, si votre maison dispose d’un sous-sol non chauffé, celui-ci peut être responsable de 8 à 10 % des pertes d’énergie. Pour l’isoler, vous pourrez avoir recours au flocage ou aux panneaux d’isolants. Sans sous-sol, mais avec un vide sanitaire, votre maison devra être isolée par le plancher. Cette opération, coûtant environ 50 euros du mètre carré, nécessite de gros travaux (pose de panneaux isolants recouverts d’une chape de béton puis du revêtement de sol).

À savoir : n’isolez pas votre maison sans engager des travaux de ventilation avec la pose dans les pièces de grilles d’aération ou d’une VMC. Cette dernière technique, plus efficace, est toutefois coûteuse (entre 700 euros et 3.500 euros, voir plus).

Troisième étape : le choix des isolants à poser dans l’habitation

Il existe un nombre important de matériaux destinés à l’isolation. Chacun correspond à un besoin et un usage spécifique. Ainsi les panneaux sont destinés aux murs, les rouleaux viennent combler des vides, les flocons, les granules ou les billes sont projetés dans les vides des toitures ou sur le sol des greniers.

Dans tous les cas, vérifiez que l’isolant choisi dispose du label Acermi (Association pour la certification des matériaux isolants). Celui-ci vous garantit que le produit acheté est conforme aux recommandations techniques. Pour votre sécurité, prenez également en compte la résistance au feu de votre isolant. Celle-ci est classée de A à D (de pratiquement incombustible à hautement inflammable).

À noter : l’artisan réalisant vos travaux d’isolation sera de bons conseils. Attention toutefois de le choisir « certifié RGE » (reconnu garant de l’environnement). Non seulement cela vous apportera une certaine tranquillité d’esprit (vérifiez tout de même que ses matériaux sont conformes), mais en plus, cela est nécessaire pour accéder aux aides de l’Etat (éco-prêt à taux zéro et crédit d’impôt pour la transition énergétique).

Quatrième étape : le coût de l’isolation d’une maison

 
Vous devez compter :

  • Pour une isolation du toit : environ 40 €/m² pour des combles perdus, 80 € m² pour des combles à aménager et 130 €/m² pour une isolation extérieure
  • Pour l’isolation des murs : entre 50 à 70 €/m² pour l’intérieur et de 120 à 150 €/m² pour l’extérieur
  • Pour les planchers : de 15 à 20 euros pour une isolation du sous-sol et 2 à 3 fois plus pour une isolation sur le plancher
  • Pour un changement de fenêtres : en double vitrage comptez entre 850 € environ par fenêtre PVC, 1.000 € pour une fenêtre alu et 10 à 15 % de plus pour une fenêtre bois

Les experts comptent environ 12 à 16 ans pour amortir de gros travaux d’isolation (murs, toits, fenêtres). Toutefois sachez que des aides permettent d’alléger la facture. Notez aussi qu’une isolation peut, à terme (25 ans), faire gagner jusqu’à 18.500 euros.

À savoir : le prix de votre isolation va fortement différer selon le type de matériaux choisi (minéral, synthétique ou naturel).

Publié par

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

A Dieppe, il est possible d’investir dans l’immobilier ancien en Denormandie

Où investir en Denormandie

Le nouveau dispositif fiscal est éligible dans 222 villes moyennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.