Accueil > Villes > Dinan > A Dinan, l’immobilier tourne à plein régime
Les maisons situées sur le bord de la Rance sont prisées des acheteurs
Les maisons situées sur le bord de la Rance sont prisées des acheteurs

A Dinan, l’immobilier tourne à plein régime

A Dinan, l’immobilier bat tous les records

Les professionnels de l’immobilier ont le sourire à Dinan. Dans cette commune du département des Côtes-d’Armor en région Bretagne, le secteur se porte très bien. L’année 2018 a été excellente et 2019 démarre sous les meilleurs auspices.
Soutenu par l’attractivité des taux immobiliers (de 1.30% en moyenne sur 15 ans à 1.80% sur 25 ans) et des prix stables, l’immobilier dinannais est dynamique. Preuve que l’activité tourne à plein régime, les délais de vente raccourcissent et sont inférieurs à 90 jours. La confiance est revenue chez les acheteurs qui s’empressent de profiter des excellentes conditions de crédit pour réaliser leur projet immobilier. Quant à la stabilité des prix, elle encourage les plus hésitants. Conséquence : les transactions sont en hausse dans cette ancienne cité médiévale bretonne située au fond de l’estuaire de la Rance.

Quels sont les prix de l’immobilier à Dinan ?

Selon les calculs réalisés par l’Amepi (Association des mandats exclusifs de professionnels de l’immobilier) de Dinan qui regroupe 8 agences, il faut compter 1.700 euros par mètre carré pour devenir propriétaire d’un appartement dans le centre-ville de Dinan et 1.900 euros le mètre pour acquérir une maison ancienne. Encore entourée de remparts, les plus importants et anciens de Bretagne, Dinan compte de nombreuses maisons à pan de bois et de très beaux hôtels particuliers. En première couronne (Taden, Lavallay…), le prix des maisons s’établit à 1.781 euros/m². Il baisse logiquement en deuxième couronne (Calorguen, Aucaleuc…) pour se situer autour des 1.362 euros/m².

Achat : les réseaux de transports au service de l’immobilier dinannais

Le marché immobilier dinannais va profiter pleinement de l’arrivée du réseau de bus Dinamo. Couvrant l’agglomération dinannaise (Dinan-Léhon, Taden, Quévert, Lanvallay), ce nouveau service lancé en décembre 2018 va permettre aux ménages qui n’ont pas les moyens d’acheter dans le centre-ville de s’orienter vers la périphérie tout en bénéficiant d’une desserte facile et gratuite.
Parmi les critères d’achat des ménages notons que la facilité des transports en commun est un point important. Figurent aussi la performance énergique des biens ainsi que leur accès aux réseaux de télécommunication (fibre optique, internet haut débit).

Publié par

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Dans le quartier Chartrons, le prix des logements a bondi ses dernières années

A Bordeaux  les prix immobiliers baissent

Le marché immobilier reprend son souffle dans la préfecture de la Gironde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.