Accueil > Actualités > Où en est votre pouvoir d’achat immobilier ?
A Bordeaux, le pouvoir d’achat des ménages a baissé avec la hausse des prix des logements
A Bordeaux, le pouvoir d’achat des ménages a baissé avec la hausse des prix des logements

Où en est votre pouvoir d’achat immobilier ?

Calculé sur une mensualité de 1.000 € sur 20 ans, le pouvoir d’achat immobilier permet de suivre la capacité des Français à acquérir un logement. Et en dépit de la baisse des taux d’intérêt, cette capacité s’est amoindrie entre 2016 et 2018. Explications.

Le pouvoir d’achat immobilier plombé par la hausse des prix

Régulièrement, les professionnels du crédit (Meilleurstaux.com) calculent et font le point sur le pouvoir d’achat immobilier des Français. Cette analyse, essentielle, permet en partie de comprendre et d’anticiper les tendances du marché.

Et selon la dernière étude publiée par le courtier, le pouvoir d’achat immobilier des Français est à la baisse depuis 2016. En cause ? La hausse du prix du mètre carré, que n’a pas compensé la baisse des taux d’intérêt. Toutefois, lorsqu’il est question de prix de l’immobilier, les chiffres sont à tempérer en raison des disparités qui existent entre les territoires.

Mais, si l’on se réfère aux chiffres publiés par le Conseil supérieur du Notariat sur l’année 2018, les prix de l’immobilier ont augmenté pratiquement partout en France. Les Notaires ont ainsi relevé une hausse du mètre carré de +18,6 % en un an à Bordeaux. La préfecture de la Gironde arrive ainsi en tête des augmentations et propose des logements à 4.250 €/m² en moyenne alors qu’ils ne valaient que 2.250 €/m² en 2006. Suivant Bordeaux, Lyon a vu ses prix augmenter de +9,2 % jusqu’à atteindre 3.890 €/m². À l’opposé, les villes de Saint-Étienne et Grenoble sont les deux seules préfectures à avoir vu les prix de l’immobilier diminuer sur un an. Dans la première, qui détient la palme de la métropole la moins chère de France, l’immobilier a perdu -2,1 % de sa valeur et a atteint 860 €/m².

Baisse du pouvoir d’achat immobilier : jusqu’à une chambre en moins !

Néanmoins, pour les Notaires, tout comme pour le site Meilleurtaux.com, les Français ont perdu en moyenne et dans les 20 plus grandes villes, un mètre carré de pouvoir d’achat immobilier en 2018. Mais surtout, c’est entre 9 et 14 m² qu’ils ont perdu en deux ans dans la presque moitié des grandes villes (soit une chambre).

Sur l’année 2018, ce sont les habitants d’Angers qui ont perdu le plus de mètres carrés, soit 10 m² de moins qu’en 2017. La préfecture du Maine-et-Loire est suivie de Lyon et Montpellier, où le pouvoir d’achat a diminué de 5 m². Viennent ensuite Marseille, Bordeaux et Rennes avec 4 m² de moins. Puis Nîmes, Lille, Nantes et Reims qui ont perdu 3 m², Nice et Grenoble avec 2 m² de moins, et Le Havre, Dijon, Paris, Strasbourg et Toulouse avec -1 m².

Il n’y a qu’au Mans, à Toulon et à Saint-Étienne que les Français ont gagné en pouvoir d’achat. Mais si dans la première, les acheteurs ont pu s’offrir 19 m² de plus, ce gain n’a été que de 3 et 2 m² dans les deux suivantes.

Immobilier 2018 : baisse du pouvoir d’achat, mais des ventes records !

Malgré ces pertes de pouvoir d’achat, les ventes de 2018 pourraient bien battre des records. Les Français se sont précipités sur l’immobilier et ont, selon les dernières estimations du Conseil supérieur du notariat, signé pas loin de 970.000 actes de vente en 2018. Un chiffre à rapporter aux 968.000 transactions enregistrées lors de l’année 2017, déjà qualifiée d’année « record ».

Pour 2019, les professionnels du crédit ne prévoient pas d’augmentation immédiate des taux d’intérêt. Ceux-ci devraient donc encore pour au moins un trimestre, tempérer légèrement la perte de pouvoir d’achat due à la hausse des prix. D’autant plus que, si l’on en croit les projections, le prix moyen au mètre carré devrait retrouver un peu de stabilité durant l’année. Bien entendu, cette dernière affirmation mérite d’être nuancée : pour quelques grandes métropoles, les plus dynamiques, les professionnels tablent encore sur une augmentation des prix. Toutefois, celle-ci devrait être moindre qu’en 2017 et 2018. En revanche, dans certains territoires ruraux et certaines communes moyennes, les prix devraient connaitre une nouvelle baisse.

Achat immobilier : 4 bonus pour booster son pouvoir d’achat
Quatre astuces peuvent vous permettre d’augmenter votre pouvoir d’achat immobilier à la souscription de votre crédit :

  • Faire jouer la concurrence
  • Négocier
  • Opter pour la délégation d’assurance
  • Allonger au maximum la durée de remboursement du prêt

Publié par

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Sous-louer son logement est possible sous certaines conditions

Sous-louer, est-ce possible ?

Tout ce qu’il faut savoir sur la sous-location

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.