Accueil > Actualités > L’immobilier de prestige à Paris
A Paris, les appartements haut-de-gamme sont très prisés des acquéreurs fortunés
A Paris, les appartements haut-de-gamme sont très prisés des acquéreurs fortunés

L’immobilier de prestige à Paris

Tout va bien pour l’immobilier de luxe parisien ! Profitant de la fin de l’ISF et de taux d’intérêt toujours attractifs, le marché connait un tel regain d’enthousiasme que l’année se termine sur des chiffres jamais vus depuis 2011.

Les biens immobiliers de prestige s’arrachent à Paris

Cela faisait donc sept ans que les chiffres de l’immobilier de prestige parisien n’avaient pas été aussi bons. Entre le retour des acquéreurs étrangers, la baisse des taux d’intérêt et une confiance retrouvée pour les acheteurs, le marché immobilier a connu à Paris une forte demande et un volume de transactions au plus haut depuis 2011. La fin de l’Impôt sur la Fortune (ISF) remplacé par l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) a également redonné envie à des Français fortunés de revenir en France. Aujourd’hui, un logement de luxe ne passe en moyenne que 45 jours sur le marché immobilier dans la Capitale française avant de trouver acquéreur. En 2014, ce laps de temps atteignait 59 jours.

Immobilier : le luxe moins cher à Paris qu’à Londres

En réalité, le fait que le marché parisien attire principalement des acheteurs nationaux lui permet de conserver des prix toujours bien inférieurs à d’autres grandes capitales. Les biens de luxe sont ainsi 66 % moins chers à Paris qu’à Hong-Kong et 19 % moins chers qu’à Londres. Et ce, même si le prix au mètre carré des biens de luxe a gagné +3,5 % de juin 2017 à juin 2018 dépassant ainsi les prix pratiqués à San Francisco.

C’est dans le 3e arrondissement que les prix de l’immobilier de luxe parisien ont le plus augmenté : +25 % sur les 5 dernières années et +16,6 % depuis 2011 (rue des Quatre-Fils, rue du Parc Royal, rue Elzévir).

Le retour des acquéreurs étrangers sur le marché de l’immobilier de prestige

Les acheteurs étrangers sont toutefois de retour à Paris. En 2017, ils représentaient déjà 14 % des acquéreurs de bien de luxe, un niveau jamais atteint depuis la crise de 2008. En un an (2016 à 2017), ce pourcentage est d’ailleurs passé de 9 à 14 %.
Outre les nombreux acquéreurs américains venus profiter d’un taux de change intéressant ainsi que d’un environnement politique apprécié par eux, les Suisses, les Belges ainsi que les habitants du Moyen-Orient constituent le gros du marché. Mais la capitale voit également revenir de nombreux expatriés de Londres ou de Bruxelles. Les Chinois, sur lesquels Paris exerce pourtant un fort pouvoir d’attraction, sont en réalité peu nombreux à acheter. Ils préfèrent en effet les biens neufs, des logements rares sur le marché de l’immobilier de prestige parisien.

Pour l’avenir, les professionnels de l’immobilier de luxe parisien restent confiants. Même si certains estiment que le marché devrait connaitre un léger ralentissement en raison de la hausse des prix, ils sont nombreux à parier sur un tassement de celle-ci et une demande toujours plus forte que l’offre.

Publié par l’équipe éditoriale de

A propos L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Sous-louer son logement est possible sous certaines conditions

Sous-louer, est-ce possible ?

Tout ce qu’il faut savoir sur la sous-location

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.