Accueil > Actualités > La part des propriétaires recule en France
Les jeunes sont de plus en plus nombreux à devenir propriétaires de leur logement avant 30 ans
Les jeunes sont de plus en plus nombreux à devenir propriétaires de leur logement avant 30 ans

La part des propriétaires recule en France

Si la pierre reste un investissement de choix en France, la conjoncture semble avoir eu raison des rêves de propriétés de nos compatriotes. Tout au moins pour une partie. En effet, depuis 2010, les Français sont, en pourcentage, de moins en moins nombreux à être propriétaires de leur logement.
Cliquez ici pour connaitre le taux de propriétaires en Europe.

La France : ce pays où les propriétaires sont de moins en moins nombreux

Rien d’inquiétant dans les nouveaux chiffres de l’Insee portant sur le logement, mais quelques étonnements. Alors qu’il n’avait cessé d’augmenter jusqu’à atteindre près de 63 % de la population en 2015, le pourcentage de propriétaires recule en France à 61,60 % (chiffres 2018). Pourtant, depuis le début du siècle, la part des ménages ayant réussi à acheter leur résidence principale était passée de 53,30 % (en 1998) à 58,90 % (en 2015) avec un bond entre 2004 et 2015.

Durant ces années, la France qui devait devenir le « pays de propriétaires » selon les vœux du président d’alors, Nicolas Sarkozy, a profité de plusieurs mesures destinées à encourager l’achat immobilier. Parmi celles-ci, le célèbre Prêt à taux zéro (PTZ) toujours en vigueur, bien que remanié de nombreuses fois.

Immobilier : les jeunes acheteurs favorisés, les plus âgés ont des difficultés

Toutefois, les mesures prises depuis lors par les différents gouvernements ne suffisent pas à expliquer la diminution du taux de propriétaires. Selon l’Insee, celle-ci est conjoncturelle et liée à l’évolution sociale. Alors que normalement le nombre de propriétaires augmente toujours avec l’âge, l’écart entre le nombre de jeunes ménages propriétaires (20 % chez les moins de 30 ans) et le nombre de propriétaires plus âgés (50 % parmi les ménages de plus de 50 ans) diminue depuis 2010.

Les jeunes sont en effet de plus en plus à devenir propriétaire avant 30 ans (+6,4 points entre les années 2010 et 2018). Et les trentenaires sont aujourd’hui 55 % à être propriétaire d’un logement, qui est, pour 49,6 % de cette tranche d’âge, leur habitation principale. Les taux de crédits très bas, mais également l’accès plus facile à des prêts plus longs, ont permis à tous ces jeunes ménages français de réaliser (pour une partie) le rêve de Nicolas Sarkozy en son temps.

Toutefois, dans le même temps, le nombre de propriétaires parmi les ménages les plus âgés a énormément diminué : ils sont 6,8 % de moins à l’être entre 50 et 59 ans et 7,4 % de moins chez les 60-69 ans (âge de la personne de référence). Aujourd’hui, parmi les quinquagénaires, ils sont 65,8 % à posséder un logement (62,1 % sont propriétaires de leur résidence principale), et 68,8 % à être dans le même cas chez les sexagénaires (65,2 % sont propriétaires de leur résidence principale). Cette baisse du taux de propriétaires chez les plus de 50 ans prouverait, selon l’Insee, que ces générations ont eu moins de possibilités d’accès à la propriété.

Publié par l’équipe éditoriale de

A propos L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Une maison bien isolée permet de gagner en confort

Comment bien isoler sa maison

Les règles à connaitre pour améliorer les performances énergétiques de son logement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.