Accueil > Actualités > Acheter ou louer ?
A Brest, il faut un an pour rentabiliser l’acquisition d’un logement
A Brest, il faut un an pour rentabiliser l’acquisition d’un logement

Acheter ou louer ?

À l’heure de la recherche d’un nouveau lieu de résidence, se pose souvent la question de savoir s’il est préférable d’acheter ou de louer. Si la réponse est liée au budget du ménage, une nouvelle étude révèle qu’il est, dans la presque totalité des grandes villes françaises, de plus en plus rentable d’acheter.

Achat d’un logement : la rentabilité atteinte en 2 ans et 8 mois en moyenne

Portant sur les 36 plus grandes villes de l’hexagone, la dernière étude de Meilleurstaux.com révèle que dans 33 d’entre elles, l’achat d’un logement est rentabilisé plus rapidement qu’auparavant. Pour arriver à ce constat, le courtier a comparé le poids budgétaire d’un achat et d’une location pour un logement de 70 m² de surface habitable. Pour l’achat, l’étude a pris en compte, outre le prix moyen du mètre carré, la taxe foncière et les taux de crédits. Pour une location, ont été considérés le montant des loyers, mais également les bénéfices retirés de l’argent qui aurait été placé s’il n’avait pas servi à l’apport personnel.

Et malgré des prix et une fiscalité locale en hausse, les acheteurs, qui profitent encore de taux d’emprunt très bas, peuvent compter sur une rentabilité égale ou plus rapide qu’avant. Soit 2 ans et 8 mois pour un 70 m² et 3 ans et 1 mois pour un 30 m². Seules exceptions, dans les villes de Montreuil, Paris, Lyon et Bordeaux, les acquéreurs doivent attendre plus longtemps qu’avant pour cause de prix en fortes augmentations.

Achat immobilier : toujours mieux que de payer un loyer

Parmi les 36 villes étudiées, c’est à Brest que le délai de rentabilité s’est le plus réduit, en un an. Aujourd’hui, il faut 2 ans et 6 mois de moins que l’année dernière pour atteindre le seuil de rentabilité. Viennent ensuite les villes de Rennes et de Clermont-Ferrand (-2 ans) puis Toulon, Toulouse et Villeurbanne (-1 an et 6 mois).

A contrario, à Paris où il faut maintenant 11 ans et 6 mois pour rentabiliser un achat, le délai a été augmenté de 2 ans et demi. Mais c’est pire à Lyon, avec un délai augmenté de 4 ans depuis 2016 (passant de 5 à 9 ans) et Bordeaux de 6 ans (de 5 à 11 ans). Pour finir, l’étonnante Montreuil où l’explosion des prix a fait augmenter le délai de rentabilité de 5 ans et 6 mois depuis 2017.

Mis à part ces quelques grandes villes, l’achat est donc encore et toujours plus rentable que la location lorsque l’on parle de résidence principale. Le paiement des loyers s’effectuant toujours à « fonds perdus » contrairement à l’achat qui reste un investissement. Et avec des taux d’intérêt moyens de 1,45 % sur 20 ans, l’emprunt et surtout l’achat conservent l’avantage.

Publié par l’équipe éditoriale de

A propos L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

L’achat d’un poêle peut se financer grâce au crédit d’impôt pour la transition énergétique

Faut-il choisir un poêle à bois ou à granulés ?

Conseils pour choisir le poêle qui convient le mieux à vos besoins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.