Accueil > Economie-Finance > Pinel : ce qui va changer avec le prélèvement à la source
Le Pinel permet de défiscaliser pour l’achat d’un logement neuf
Le Pinel permet de défiscaliser pour l’achat d’un logement neuf

Pinel : ce qui va changer avec le prélèvement à la source

Le prélèvement à la source de l’impôt acté, qu’en est-il des coups de pouce fiscaux à l’immobilier ? En particulier du dispositif Pinel ? Suite aux inquiétudes des professionnels, le gouvernement a pris les dispositions nécessaires pour préserver les effets positifs de cette loi sur l’investissement immobilier.

Un chèque pour le Pinel avec le prélèvement à la source

Après plusieurs mois d’incertitudes, les professionnels de l’immobilier sont rassurés. Alors que le prélèvement à la source débute le 1er janvier 2019, les avantages fiscaux offerts par le Pinel seront pris en compte dès la mise en œuvre du dispositif. La crainte était en effet que ces réductions d’impôts, instaurées en 2015 pour encourager l’achat locatif, ne soient pas intégrées dans le taux de prélèvement des ménages. Ce qui aurait signifié, pour les investisseurs, plusieurs mois d’attente avant de bénéficier de cet abattement. C’est en tout cas ce que laissaient penser les premières versions de la loi sur le prélèvement à la source, avant que les spécialistes n’attirent l’attention du gouvernement sur ce point susceptible de mettre un coup d’arrêt au marché immobilier.

Dans les faits, à partir de janvier 2019, les investisseurs bénéficiant du dispositif Pinel recevront, tout comme les ménages employeurs à domicile, un chèque représentant 60 % du montant de leur réduction d’impôt.

Prélèvement à la source : l’investissement immobilier en Pinel en recul en 2018

Mais les incertitudes sur l’avenir du dispositif semblent déjà avoir eu des effets négatifs sur le marché immobilier. Les investisseurs y sont aujourd’hui moins nombreux que les accédants à la propriété. Un retournement inédit depuis la mise en place du dispositif Pinel. Sur les six premiers mois de l’année 2018, les promoteurs ont constaté une baisse de 10 % des ventes en direction des investisseurs par rapport à la même période de l’année 2017. Un repli que La Fédération des Promoteurs immobiliers impute aux hésitations du gouvernement et à l’attentisme des investisseurs vis-à-vis du prélèvement à la source.

Toutefois, la baisse des ventes s’est amorcée dès mai 2017 après les annonces du gouvernement nouvellement mis en place : baisse des aides à l’achat et à l’investissement, impôt sur la fortune immobilière, baisse des aides au logement… autant de mesures jugées peu favorables à l’immobilier. En même temps, les promoteurs ont baissé le nombre de biens mis en vente (-12 % sur le premier semestre 2018 par rapport à 2017). Une diminution due, selon eux aux difficultés rencontrées : prix et rareté du foncier, délais d’obtention des permis de construire, recours abusifs et difficultés des maires, eu égard aux élections à venir, à accorder les autorisations pour de nouvelles constructions.

Publié par l’équipe éditoriale de

A propos L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Le notaire accompagne le vendeur et l’acheteur lors de la transaction

Le rôle du notaire

Le rôle du notaire est essentiel lors de la vente d’un bien immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.