Accueil > Villes > Caen > Le marché de l’immobilier à Caen
A Caen, les prix des logements sont orientés à la hausse
A Caen, les prix des logements sont orientés à la hausse

Le marché de l’immobilier à Caen

Immobilier dans le Calvados : les transactions se multiplient à Caen

L’immobilier caennais est au beau fixe. L’année passée notamment a enregistré un nombre record de ventes immobilières. D’un côté les taux bas soutiennent le marché, de l’autre le niveau des prix, toujours raisonnables, incitent les acheteurs à passer à l’acte.

Les recompositions familiales participent aussi à faire grimper le volume des transactions dans la préfecture du Calvados. L’augmentation du nombre de divorces impacte directement le secteur, car quand un bien immobilier se vend, deux s’achètent. « Au gré des séparations et des nouvelles unions, on déménage plus » constate Me Romain Lecordier, président de la chambre des notaires de Caen. Lorsqu’un couple se sépare en effet, les conjoints cherchent séparément un nouveau logement disposant de suffisamment de chambres pour loger les enfants. Une situation qui provoque une ruée vers les logements familiaux, dont le nombre commence à manquer. Dans le centre de Caen, trouver une maison de 150 m² habitables pour un budget de 500.000 euros est devenu difficile, l’offre étant supérieure désormais à la demande.

Pour autant la campagne et les villages excentrés ne font plus rêver. Les particuliers veulent être proches des commodités et du cœur de ville. Ils recherchent prioritairement des logements situés dans le centre de Caen ou dans la première couronne, dans des communes comme Ifs, Fleury ou Mondeville.

Les prix de l’immobilier grimpent à Caen

Du côté des prix de l’immobilier, la tendance est à la hausse dans la préfecture du département du Calvados. Pour devenir propriétaire d’un appartement dans l’ancien à Caen, il faut compter un budget moyen de 2.454 euros le mètre carré selon le baromètre LPI-SeLoger. Un an, les prix ont gonflé de 3.8% et le niveau des prix des appartements caennais est supérieur à celui pratiqué au Havre et à Rouen, les deux autres grandes villes de Normandie. Toutefois les prix restent raisonnables dans la cité de Guillaume le Conquérant et sont équivalents à ceux de 2008.

Où acheter un bien immobilier à Caen ?

L’hypercentre de Caen est très prisé des acheteurs. Dans les rues autour de l’hôtel de ville et de la place Saint-Sauveur les biens partent rapidement. Ils sont toutefois rarement acquis par des primo-accédants en raison de leurs prix, assez élevés.
Les prix des logements situés dans les quartiers animés du Vaugueux ainsi que du côté du quai du Vendeuvre sont orientés à la hausse.
Les jeunes qui achètent pour la première fois dans la ville aux cent clochers, ou ceux dont le budget est serré, se tournent généralement vers des secteurs plus abordables comme Mondeville. Les quartiers de Vaucelles, Venoix et de Maladrerie offrent eux aussi de belles opportunités.
A noter. Bien qu’il continue d’être attractif, le nord de Caen affiche des prix en baisse dans certains secteurs comme à Ouistreham Riva Belle et à Hermanville-sur-Mer.

Publié par

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Acheter un appartement coûte de plus en plus cher dans la cité libérée par Jeanne d’Arc

Les prix de l’immobilier à Orléans

En un an, les prix des appartements anciens ont bondi de plus de 8% dans la préfecture du Loiret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.