Accueil > Villes > Nîmes > L’immobilier à Nîmes
Le Carré d’Art fait face à la Maison Carré
Le Carré d’Art fait face à la Maison Carré

L’immobilier à Nîmes

L’immobilier nîmois bientôt au patrimoine mondial de l’Unesco ?

L’immobilier nîmois se caractérise par un harmonieux mélange d’architecture, entre vestiges du passé et modernité. La ville a su mettre en avant ses bâtiments romains, parfaitement bien conservés et les intégrer à des constructions récentes. Le Carré d’art est l’un des symboles de cette réussite. Inauguré en 1993, ce bâtiment, qui abrite le musée d’art contemporain et la bibliothèque municipale, est l’un des chefs d’œuvre d’architecture de la ville. Situé à l’emplacement d’un ancien grand théâtre néo-classique qui avait pris feu en 1952, cet ensemble en verre, béton et acier fait face à l’ancien forum situé devant la Maison Carré.
Consciente de cette richesse architecturale, Nîmes a déposé une candidature pour inscrire une partie de son architecture au patrimoine mondial de l’Unesco, sur le thème : L’Antiquité au présent. La candidature de la préfecture du Gard se base sur les influences de l’Antiquité sur l’urbanisme de ville au cours des siècles. « Les monuments romains de l’époque sont en effet à la fois des modèles et des points d’ancrage autour desquels s’est construit l’espace urbain. Une architecture antique qui a donné à la ville son identité, sa personnalité et sa singularité, lui conférant une haute valeur universelle » peut-on lire dans la demande.
Rappelons qu’en France d’autres sites français ont déposé une demande pour intégrer la liste du patrimoine de l’Unesco, notamment la chaine des Puys et la faille de Limagne en Auvergne ; les sites funéraires et mémoriels de la première guerre mondiale dans l’Est.

Immobilier à Nîmes : un savant mariage entre monuments anciens et architecture moderne

La ville d’Occitanie a inauguré récemment son musée de la Romanité. Ce bâtiment futuriste, carré, fait face aux arènes, circulaires, deux fois millénaires. Réalisé par l’architecte franco-brésilienne Elisabeth de Portzamparc, ce bijou architectural se compose d’une mosaïque de 7.000 lames de verre translucides qui rappelle le drapé des toges romaines. Ouvert en juin 2018, ce nouveau musée nîmois, qui comporte un jardin et une terrasse panoramique, abrite sur ses 3.500 m² de surface d’exposition de nombreux vertiges gallo-romains, notamment la très belle mosaïque de Penthée découverte en 2006.

Un bâtiment signé Rudy Ricciotti va bientôt voir le jour à Nîmes

Le célèbre architecte Rudy Ricciotti, qui a réalisé entre autres le MuCEM à Marseille va lui aussi poser sa griffe à Nîmes. S’il n’a pas été retenu pour la construction du musée de la Romanité, l’architecte installé dans le Var, qui obtenu le Grand prix national d’architecture en 2006 et la médaille d’or de l’Académie d’Architecture, s’est vu confié la réalisation d’un bâtiment à l’architecte innovante dans le parc Georges Besse. D’une longueur de 141 mètres et d’une hauteur de 15 mètres, il sera doté d’une façade entièrement vitrée et sérigraphiée.

Les prix de l’immobilier à Nîmes

Vous avez le projet d’acheter un bien immobilier ancien à Nîmes ? Sachez qu’il vous faudra compter sur un budget moyen compris entre 1.140 et 2.000 euros par mètre environ pour devenir propriétaire d’un appartement. Sans surprise les logements situés dans le cœur historique figurent parmi ceux qui se vendent le plus cher. Sur un an, les prix des appartements anciens nîmois ont bondi de 4.3% selon les Notaires de France. Toutefois l’attractivité des taux des crédits immobiliers permet aux acheteurs de financer leur projet à un coût très raisonnable de 1.58% environ. Les meilleurs dossiers arrivent à décrocher des taux encore plus intéressants, c’est le moment d’en profiter car ils pourraient se stabiliser voire repartir à la hausse dans les mois à venir.
Si votre dévolue porte sur une maison, il vous faut prévoir une enveloppe de 156.500 euros à 278.000 euros environ. Contrairement aux appartements, les prix des maisons à Nîmes sont en recul, de 6.4% en un an selon le baromètre de prix des notaires. Les maisons de 4 pièces sont celles qui se vendent le plus. Elles présentent 33.8% des transactions alors que celles d’une à trois pièces concentrent uniquement un peu plus de 15% des ventes.

Publié par

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Situé dans le centre, le parc Jouvet est un des poumons verts de Valence

Les prix de l’immobilier à Valence

Les prix de l’immobilier ancien ont bondi de 13.4% dans la préfecture de la Drôme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.