Accueil > Villes > Angers > Les prix des biens immobiliers à Angers
A Angers, les prix des logements grimpent en force
A Angers, les prix des logements grimpent en force

Les prix des biens immobiliers à Angers

Presque partout en France, la hausse des prix de l’immobilier subit un net ralentissement depuis un an. Toutefois, certaines villes vivent cette tendance à contrecourant et c’est le cas d’Angers, la Capitale de l’Anjou en Maine-et-Loire, qui voit augmenter fortement le prix du mètre carré.

Angers : les prix de l’immobilier augmentent de près de 8%

Dans le classement des dix villes où les prix de l’immobilier ont augmenté de plus de 6 %, Angers prend la troisième place. La capitale angevine talonne ainsi Bordeaux et Lyon avec une hausse de +7,7 % du prix des appartements anciens entre 2017 et 2018. Aujourd’hui vous devez dépenser en moyenne 2.254 €/m² si vous souhaitez vous offrir un logement dans la ville d’Angers.

Malgré cette hausse très importante du prix de son immobilier, Angers dispose de gros atouts pour les investisseurs. Ce qui explique sans doute la tendance. Tout d’abord, la ville, seconde cité des Pays de la Loire en matière de population, est un important centre économique de l’ouest de la France. Son dynamisme se retrouve d’ailleurs dans les quatre pôles économiques qu’elle héberge : le campus de Belle-Beille, Lea Valley, Angers-Technopole et le Parc Scientifique d’Angers-Capucins. Ville de plus de 25.000 étudiants, Angers offre en plus une belle qualité de vie au cœur d’une cité riche en espaces naturels même hors de son éco-quartier (Capucins-Verneau). Ces atouts, qui s’ajoutent à des prix qui sont restés raisonnables malgré la hausse, ainsi qu’à une demande locative qui, dans certains quartiers, surpasse l’offre, font d’Angers une des villes françaises où investir en 2018 !

Immobilier à Angers : le centre-ville toujours attractif et des secteurs en devenir

Parmi les secteurs les plus attractifs de la préfecture de Maine-et-Loire, la Doubre, qui comprend la rue Malsou, la rue Meignanne et la place du Tertre, accueille de nombreux investisseurs. Mais, dans ce secteur marqué par un esprit village et des maisons typiques et hôtels particuliers, l’offre est moindre et les prix sont élevés. Viens ensuite (et logiquement), l’hyper centre d’Angers avec les rues Hoche et des Lices, où les acheteurs s’offrent de petites superficies.

Les investisseurs, toujours en quête d’opportunités, se tournent également massivement vers les secteurs où la demande locative est haute : Justice-Madeleine-Saint-Léonard et Belle-Beille. Dans ce deuxième quartier, on note d’ailleurs la prépondérance d’étudiants demandeurs de logement ainsi que des prix plus raisonnables que dans les quartiers plus prisés. Si vous voulez investir, ne manquez pas le quartier du Lac-du-Maine, en devenir.

Publié par

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Le centre historique de Cahors attire de nouveau les acheteurs

L’immobilier à Cahors

Les acheteurs sont actifs dans la capitale du Quercy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.