Accueil > Villes > Rennes > Les prix de l’immobilier à Rennes
Les biens immobiliers situés dans le centre historique de Rennes sont prisés des acheteurs
Les biens immobiliers situés dans le centre historique de Rennes sont prisés des acheteurs

Les prix de l’immobilier à Rennes

Les prix des logements augmentent rapidement à Rennes. Le centre-ville et le secteur de la gare figurent parmi les secteurs les plus recherchés.

Boum des prix de l’immobilier rennais

Les prix de l’immobilier explosent dans la capitale bretonne. En effet, Rennes enregistre une hausse de +8 % en un an. Le prix au mètre carré s’établit en moyenne à 3.083 euros, selon le dernier Baromètre LPI-Se Loger. Par ailleurs, le dynamisme économique de la ville attire de nombreux investisseurs.

A Rennes, les prix immobiliers augmentent plus rapidement qu’à Nantes

La progression des prix des logements est particulièrement importante dans les villes qui parviennent à conjuguer dynamisme économique et amélioration des réseaux de transport. Ce constat s’applique notamment à Rennes. Effectivement, la Venise bretonne affiche des prix de l’immobilier en forte augmentation : +8 % sur l’année alors que le gain ne dépasse pas 5,3 % à Nantes. Il faut dire que Rennes est considérée comme une ville très attractive.
Début 2018, le journal L’Express la faisait figurer comme l’une des meilleures villes en termes de qualité de vie, et cela pour la deuxième année consécutive. Elle occupait par ailleurs la deuxième place du podium dans la catégorie du dynamisme économique. Rennes dispose d’écoles et d’universités convoitées mais également d’une ligne LGV permettant de se rendre à Paris en 1h25 seulement. Il n’en faut pas plus pour que le prix des logements augmente rapidement, boosté par une demande croissante.

Immobilier : le centre-ville de Rennes et le secteur de la gare ont la cote

Les commerces, les bars et les façades historiques du « Vieux Rennes » en font l’un des secteurs les plus recherchés de la ville. Il faut compter près de 3.187 euros le mètre carré pour un bien immobilier situé dans le centre-ville. Le secteur de la gare jouit aussi d’une forte attractivité avec la livraison prochaine du quartier d’affaires EuroRennes. Un appartement situé dans le quartier Thabor-Saint-Hélier-Alphonse Guérin qui accueille la gare, se négocie par exemple à 3.079 euros le mètre carré en moyenne. Le quartier Cleunau-Arsenal Redon constitue également une valeur sûre. Comptez en moyenne 3.094 euros le mètre carré.
Les quartiers les plus prisés de Rennes ont déjà pris de la valeur. Au sud de la ville, le quartier Le Blosne (rue de Suisse, boulevard du Portugal) présente encore de belles opportunités. En effet, les prix des habitations y sont environ deux fois moins chers que dans l’hypercentre. Par ailleurs, la zone est bien desservie par les transports en commun. Enfin, le quartier Maurepas-Patton, au nord-est de Rennes, représente un bon compromis et un certain potentiel pour les investisseurs.

Sans surprise, c’est à Bordeaux que les prix immobiliers ont le plus augmenté en 2018 (+15,4 %). La ville du sud-ouest est suivie de Lyon (+10,3 %), Angers (+7,7 %) Paris (+7,6 %) et enfin Rennes (+7,1 %), selon le Baromètre LPI-Se Loger qui a analysé l’évolution des prix des appartements anciens sur les 12 derniers mois. A Rennes, la hausse est toutefois jugée « modérée et sereine » par le Conseil régional des notaires de Rennes.

Publié par

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Acheter un appartement coûte de plus en plus cher dans la cité libérée par Jeanne d’Arc

Les prix de l’immobilier à Orléans

En un an, les prix des appartements anciens ont bondi de plus de 8% dans la préfecture du Loiret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.