Accueil > Actualités > L’impact du prélèvement à la source sur le marché immobilier
Le marché de l’immobilier pourrait connaitre un ralentissement avec le prélèvement à la source
Le marché de l’immobilier pourrait connaitre un ralentissement avec le prélèvement à la source

L’impact du prélèvement à la source sur le marché immobilier

Véritable révolution pour le système fiscal français, le prélèvement à la source qui doit débuter dès l’année prochaine va-t-il impacter le marché immobilier ? Les professionnels se posent de nombreuses questions…

Prélèvement à la source : le calcul du taux d’endettement en question

À partir de janvier 2019, les Français verront leur impôt directement prélevé sur leur fiche de paie. Pour tous ceux qui sont imposables, cela signifie un revenu net moins élevé qu’auparavant. De quoi inquiéter les professionnels de l’immobilier. En effet, actuellement le taux d’endettement (qui définit la capacité d’emprunt des ménages) est calculé en faisant le ratio entre les futures mensualités et les revenus nets avant impôts.
L’équation est claire pour les professionnels : si en 2019, les établissements bancaires se contentent de prendre ce nouveau salaire net (donc après impôt) pour calculer le taux d’endettement des futurs emprunteurs, ces derniers risquent de se voir dotés d’une capacité d’emprunt réduite par rapport à ce qu’ils auraient obtenu en 2018.
À savoir qu’aujourd’hui, le taux d’endettement doit être inférieur à 33 % pour tout emprunt et que ce point de calcul n’est pas encore connu. Toutefois, en gardant le même mode de calcul, pour un revenu net de 5.000 €/mois en 2018 qui passerait à 4.500 €/mois en 2019 (500 € de prélèvement à la source), la capacité de remboursement passera de 1.650 €/mois en 2018 à seulement 1.495 €/mois en 2019. De quoi entrainer une baisse importante de la capacité d’emprunt.

Impôts 2019 et immobilier : des risques d’attentisme en début d’année

L’autre point inquiétant les professionnels de l’immobilier est moins mathématique, mais tout aussi important pour le marché. Il s’agit du sentiment de paupérisation qui pourrait saisir les Français devant la ligne finale de leur fiche de paie. Pour certains, cette « baisse de salaire » visible pourrait avoir un effet psychologique très différent des mensualisations. Et même si, au final, le budget reste le même, les ménages impactés sont susceptibles de freiner leur consommation durant les premiers mois de l’année 2019.
Pour éviter au maximum de voir naitre cette période d’attentisme, le gouvernement a néanmoins prévu deux lignes finales sur les fiches de paie : un Net à payer avant impôt sur le revenu et un Net à payer après impôt.

Marché locatif : l’investissement Pinel boosté par le prélèvement à la source ?

Le prélèvement à la source de l’impôt pourrait tout de même avoir un effet positif sur le marché de l’investissement locatif. En effet, alors que le principal dispositif d’incitation à l’investissement qu’est le Pinel offre une diminution d’impôt, celle-ci se traduira par une hausse mécanique du revenu net mensuel après impôts. Et donc un gain de pouvoir d’achat évident et surement incitatif.
Néanmoins, la réduction fiscale ne sera effective qu’en septembre 2019 pour un achat en 2018 et en septembre 2020 pour un achat et une livraison en 2019. Et ce décalage pourrait décourager un certain nombre d’investisseurs.

Publié par

A propos Sarah Joly

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

Vivre dans une grande maison peut devenir compliqué quand on avance en âge

Vendre sa maison familiale

Acheter un logement plus adapté à ses besoins permet d’aborder l’avenir plus sereinement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.