Accueil > Villes > Paris > L’immobilier de prestige parisien
A Paris, les biens de luxe se vendent rapidement
A Paris, les biens de luxe se vendent rapidement

L’immobilier de prestige parisien

Le marché de l’immobilier de prestige parisien est toujours aussi dynamique. En effet, il enregistre des volumes de vente inédits et les délais de vente diminuent. Mais les prix ne s’emballent pas pour autant.

Lumière sur l’immobilier de luxe à Paris

Les acquéreurs français sont toujours présents sur le marché de l’immobilier de luxe parisien et la clientèle internationale est de retour. Les professionnels du secteur ont récemment publié le détail de leur activité des derniers mois.

A Paris, le marché de l’immobilier de prestige est au sommet

Les enquêtes menées par les spécialistes des biens de luxe comme Barnes, Coldwell Banker, Engel & Völkers, Garcin, Sotherby’s International Realty, prouvent la bonne santé de ce marché. La dernière en date publiée par le site d’annonces immobilières Lux-Résidences va dans ce sens : au premier semestre 2018, Barnes a réalisé 145 ventes éclairs. Le plus souvent, ces ventes ont donc été conclues en quelques jours, sans négociation. Le président de Barnes s’attend toutefois à une accalmie sur les prix après une augmentation de 30 % depuis 2015, voire davantage dans certains quartiers.
Cette augmentation des volumes de vente s’accompagne d’une réduction des délais de vente. Par exemple, pour les appartements de 4 et 5 pièces situés dans le 16ème arrondissement, le délai de vente moyen est passé de 62 à 23 jours sur un an. En revanche, le délai s’allonge pour les biens d’une surface supérieure à 250 mètres carrés. Le dynamisme du marché de l’immobilier de prestige parisien ne s’est pas répercuté sur les prix. Ces derniers rattrapent progressivement des valeurs qui avaient baissé de 15 à 30 % entre 2013 et 2015.

Comment expliquer la performance du marché immobilier de luxe parisien ?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer les performances affichées par le marché immobilier de prestige parisien. Il y a d’abord l’effet Macron qui a redonné confiance aux acquéreurs étrangers dans la France. L’attraction de Paris, son histoire et son patrimoine ont également dynamisé la demande. Enfin, les taux d’intérêt se maintiennent à un niveau relativement bas et les prix restent abordables par rapport aux autres capitales mondiales, notamment Londres, Hong Kong et New York.
Les acquéreurs qui souhaitent vivre à Paris ne semblent pas sensibles à l’instauration de l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) qui a remplacé l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) depuis le 1er janvier 2018. Cependant, les investisseurs considèrent que l’impact de l’IFI est important, annulant tout rendement pour un bien immobilier de luxe situé dans Paris intramuros.

Paris : qui sont les acheteurs de biens immobiliers de luxe ?

L’étude publiée par le spécialiste parisien Daniel Féau révèle que 59 % des acquéreurs sur ce marché sont de nationalité française. Pour les appartements dont le prix est compris entre 2 et 4 millions d’euros, moins d’un tiers des acheteurs du groupe Féau sont des non-résidents. La part des acquéreurs non-résidents grimpe à 61 % pour les ventes supérieures à 4 millions d’euros. Il s’agit principalement d’Américains, de Brésiliens et d’Italiens.

Publié par

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Au cœur du quartier Manufacture à Saint-Etienne, la cité du design a été inaugurée en 2009

L’immobilier à Saint-Etienne

Les logements stéphanois ont vu leur prix augmenter de plus de 11% en trois mois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.