Accueil > Villes > Dijon > Les prix immobiliers à Dijon
Le centre-ville de Dijon reste un des secteurs privilégiés des acheteurs
Le centre-ville de Dijon reste un des secteurs privilégiés des acheteurs

Les prix immobiliers à Dijon

Surnommée « la ville aux cent clochers », Dijon attire les acheteurs immobiliers. La ville, préfecture du département de la Côte d’Or, fait partie des cités de plus de 100.000 habitants qui ont vu le prix des logements augmenter sur les douze derniers mois.

Dijon, ville attractive : une hausse de plus de 4% des prix de l’immobilier

Au moment où les prix des appartements anciens sont en recul dans un tiers des grandes villes de France, à Dijon ils ont augmenté depuis 1 an. Aujourd’hui, pour vous offrir un bien dans le centre-ville vous devrez dépenser 4,2 % de plus qu’à la même période de 2017. Et le faible niveau des taux d’intérêt n’explique pas tout. Même s’il pousse certains ménages à acheter, il ne peut suffire à expliquer l’engouement vis-à-vis des biens dijonnais.

Il faut dire que les prix de l’immobilier dans la cité des Ducs, même après augmentation, sont toujours raisonnables. Alors que Dijon a pris la tête du classement des villes du Nord-Est où il fait bon vivre, il faut dépenser en moyenne 2.472 €/m² pour un appartement ancien. Dotée d’un très beau réseau de transport, la ville est également riche en patrimoine (architectural et culturel) et dispose d’une attractivité forte aussi bien économiquement que pour les étudiants qui y trouvent de nombreux établissements de qualité. Des atouts qui expliquent aisément l’attractivité de la ville.

Immobilier à Dijon : un centre-ville attractif, des secteurs en devenir

Sauvegardé et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le centre-ville de Dijon est toujours la « place to be » en matière d’immobilier. Toutefois, hors des rues qui le composent, à savoir la rue de la Liberté, la rue Piron et la rue de l’Amiral Roussin, le quartier de la Toison d’Or et le secteur Montchapet attirent eux aussi de nombreux acheteurs. Et dans ce dernier quartier, ce sont les maisons individuelles datant du début 1900 qui sont les plus prisées.

En dehors de ces secteurs les plus recherchés par les acquéreurs d’immobilier ancien, certains quartiers retiennent aussi l’attention des acheteurs. Il s’agit du quartier Eiffel, de celui de Montmuzard à l’est de Dijon et du secteur des Bourroches. Là, les prix ont le mérite d’être moins élevés qu’en centre-ville. De toutes les manières, comptez en moyenne 144.000 € si vous voulez vous offrir un appartement ancien à Dijon.

Classement par prix de l’immobilier au mètre carré des secteurs les plus recherchés de Dijon :

  • Clemenceau à 2.227 €/m²
  • Cordeliers à 2.228 €/m²
  • Champmaillot 2.235 €/m²
  • Charles de Gaulle à 2.329 €/m²
  • La Toison d’Or à 2.435 €/m²

Publié par

A propos Anne Maurel

Web Rédactrice, l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Acheter un appartement coûte de plus en plus cher dans la cité libérée par Jeanne d’Arc

Les prix de l’immobilier à Orléans

En un an, les prix des appartements anciens ont bondi de plus de 8% dans la préfecture du Loiret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.