Accueil > Actualités > La maison idéale des Français
De nombreux ménages rêvent d’une maison en contact avec la nature
De nombreux ménages rêvent d’une maison en contact avec la nature

La maison idéale des Français

Les Français n’associent pas forcément leur habitat à la technologie. En effet, seuls 15 % envisagent une maison à haute technologie.

Maison idéale : quelles sont les priorités des ménages

Pour leur logement, les Français s’intéressent de plus en plus aux problématiques environnementales. Certains sont également séduits par les objets connectés comme les systèmes de chauffage intelligents, la vidéo surveillance connectée ou encore les volets roulants pilotables à distance. Finalement, à quoi ressemble la maison idéale des Français ?

Maison parfait : la nature et l’écologie au cœur des préoccupations des Français

Une récente étude menée par l’Observatoire Promolotec des mutations dans l’habitat menée avec l’Institut Sociovision montre que 29 % des Français souhaitent vivre au contact de la nature et 22 % rêvent que leur habitat soit « un lieu de vie écologique ». Plus de 6 sondés sur 10 considèrent que la maison idéale doit être « un cocon chaleureux » et 43 % estiment que ce doit être « un endroit protégé, dans lequel on se sent en sécurité ». Enfin, 22 % désirent un espace de partage et d’ouverture alors que 15 % seulement évoquent la maison connectée comme idéale.
Ainsi, les résultats de l’étude réalisée par l’Observatoire Promolotec montrent un paradoxe : les modes de vie deviennent nomades et hypermobiles mais les Français plébiscitent la stabilité dans leur domicile et aiment passer du temps chez eux.

Portrait-robot de la maison idéale : de nombreux freins à l’adoption des nouvelles technologies

Peu de Français associe la maison à la technologie. Pourtant, les objets connectés sont déjà présents dans les foyers et 80 % le reconnaissent. En effet, 19 % des logements sont dotés d’un compteur électrique intelligent. Seuls 11 % des personnes interrogées affirment être équipées d’un système de vidéo surveillance connecté et 10 % d’un système de chauffage intelligent. De nombreux sondés (69 %) pensent que ces objets connectés peuvent faire gagner du temps et faciliter l’organisation de leur vie quotidienne (68 %).
Cependant, malgré son image positive, la domotique peine à s’imposer. 83 % trouvent ces technologies hors de portée financière. Promolotec souligne toutefois que certaines solutions ne sont pas si onéreuses : un thermomètre connecté ne coûte que 20 à 30 euros et des détecteurs de présence sont disponibles dès 10 euros. De plus, plus de 7 sondés sur 10 redoutent l’espionnage ou une technologie intrusive. Certains craignent également qu’elle génère des ondes négatives pour la santé alors que d’autres ont peur de voir leur autonomie de décision réduite. Enfin, l’usage de ces objets est remis en cause car plus de 40 % considèrent qu’ils ne servent à rien et qu’ils vont plutôt leur compliquer la vie. Les objets connectés doivent encore prouver leur capacité à se rendre utiles au quotidien pour répondre aux besoins des Français.
Les Français sont donc loin d’être séduits par la nouvelle technologie pour leur habitat. Le respect de la vie privée constitue un enjeu clé pour les fabricants et distributeurs d’objets connectés. Les Français souhaitent être certains que les données recueillies ne pourront pas être volées ou transmises sans leur accord.

Publié par

A propos Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

A Nantes, il est possible de louer deux appartements de 60 m² pour le loyer d’un seul à Paris !

Location : les villes où les loyers sont élevés

A Nantes, les loyers sont nettement plus chers qu’à Paris, Nice ou Aix-Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.