Home > Actualités > Les taux immobiliers sourient aux acheteurs
Les ménages bénéficient de conditions de crédit très avantageuses
Les ménages bénéficient de conditions de crédit très avantageuses

Les taux immobiliers sourient aux acheteurs

Mai est encore une période bénie pour tous ceux qui veulent se lancer dans l’achat d’un bien immobilier. La forte concurrence entre les banques fait en effet baisser les taux d’emprunts et les prêts longs sont maintenant monnaie courante.

Achat immobilier : les taux d’intérêt toujours très bas en mai

Prêts à tout pour tenir leurs objectifs, les établissements bancaires se livrent à une guerre commerciale sans merci. Pour le plus grand bonheur des emprunteurs, qui, en mai, ont vu baisser les taux d’intérêt de 0,10 à 0,20 %. Dans le même temps, les prêts de plus de 25 ans ne sont plus denrées rares. Toutefois, avec ce très bas niveau de taux, la transférabilité des prêts n’existe plus.

En perdant un point de base par mois depuis la fin de l’été dernier, les taux d’intérêt ont regagné, en avril, un niveau équivalent à celui qu’ils avaient dans l’hiver dernier. Aujourd’hui, les acheteurs peuvent espérer obtenir 1,60 à 1,65 % pour un prêt sur 20 ans. Face au ralentissement du marché ces derniers mois, les banques ont donc redoublé d’efforts pour tenter de respecter les objectifs fixés.

Des prêts immobiliers aux particuliers toujours plus longs

En plus de ces taux très bas, les emprunteurs peuvent aujourd’hui plus facilement accéder à des prêts de longue durée. En effet, alors qu’auparavant les banques n’acceptaient que très peu les prêts d’une durée supérieure à 20 ans, elles ne rechignent plus tant à prêter sur 25 voire 30 ou 35 ans. L’Observatoire Crédit-Logement a d’ailleurs noté une augmentation moyenne des durées de prêts de deux mois depuis le début de l’année et cinq mois si l’on se réfère à l’année 2017. Ces plus longues durées d’emprunts s’expliquent par la baisse de pouvoir d’achat auquel doivent faire face les accédants (et surtout les primo-accédants) à la propriété. La baisse de l’APL ainsi que l’augmentation des prix a mis à mal le budget des ménages modestes.

2018 : la quasi-fin de la transférabilité des crédits à l’habitat ?

En revanche, il est de plus en plus difficile pour les acheteurs de bénéficier de la transférabilité du prêt. Deux banques ont même fait part de leur décision d’abandonner cette option qui permettait aux acquéreurs de garder un prêt et ses conditions (taux, échéances…) pour l’achat d’un nouveau bien. Cette pratique, souvent avantageuse pour l’emprunteur qui bénéficie ainsi de conditions avantageuses est aujourd’hui mise à l’index en raison du niveau très bas des taux. Les établissements bancaires anticipent en effet une hausse des taux des marchés financiers à moyen ou long terme. Difficile, dans cette perspective, d’offrir la possibilité aux acheteurs de bénéficier de telles conditions dans 7 à 10 ans.

Publié par l’équipe éditoriale de

About L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Check Also

A Paris, les locations saisonnières sont réglementées

La location saisonnière à Paris

Les nouvelles règles pour louer à Paris en toute légalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.