Home > Actualités > Crédit immobilier : le profil idéal 
Les banques privilégient souvent les jeunes qui ont un projet immobilier
Les banques privilégient souvent les jeunes qui ont un projet immobilier

Crédit immobilier : le profil idéal 

Pas de recette miracle : vous emprunterez aux meilleures conditions, si vous êtes jeune et bien installé. Ou alors considéré par votre banquier comme un client responsable !
A lire aussi sur le même sujet. Emprunt immobilier : les couples privilégiés par les banques.

Crédit immobilier : les moins de 35 ans sont privilégiés

Vous avez moins de 35 ans et une activité qui vous procure des ressources confortables avec un compte en banque à l’avenant ? Félicitation : vous êtes l’emprunteur idéal pour votre banquier ! Grâce à cela, vous allez sans doute obtenir une décote allant de 0,10 à 0,15 % sur votre taux de crédit immobilier.

Les établissements bancaires sont en effet à la recherche de clients tels que vous. Et si cette décote vous parait peu, songez qu’elle peut parfois représenter jusqu’à plusieurs milliers d’euros en plus dans votre poche. Puisque non donné en intérêts.

Pas de secret non plus sur les raisons de cet engouement des banquiers envers la jeunesse. Dans un secteur ultra concurrentiel, la potentialité de rentabilité qu’offre un client jeune et aux revenus déjà importants est plus que séduisante. En effet, la banque sait que, une fois domicilié chez elle, elle peut lui vendre de nombreux autres services tels que des placements ou des assurances (vie, auto, maison).

Les professionnels du crédit ont d’ailleurs noté que les établissements prêteurs proposaient maintenant aux jeunes des crédits sur 25 ans à des taux à peine plus hauts que ceux des crédits sur 20 ans. Et ce, même dans le cas où le futur emprunteur ne dispose d’aucun apport. C’est particulièrement le cas des « nouveaux » établissements bancaires. Ailleurs, un apport d’au moins 10 % du montant total de l’achat, soit de quoi payer les frais divers, permet de faire encore baisser le taux !

Emprunter pour acheter un bien immobilier : les banques recherchent la sécurité

L’autre profil recherché et apprécié se situe dans les professions libérales. Mais à condition que l’emprunteur soit indépendant depuis au moins trois ans et que son activité fonctionne bien… évidemment ! Si vous entrez dans cette configuration, vous pouvez espérer obtenir des baisses de 0,15 à 0,30 % sur les barèmes des taux habituellement consentis.

Et pour les futurs indépendants de santé, certains établissements, à l’instar de la Société Générale, vont même jusqu’à permettre aux étudiants en médecine d’emprunter plus en modulant les remboursements selon leurs revenus à venir.

De la même façon, les investisseurs sont également des clients à attirer avec des prêts bonifiés et allant jusqu’à 110 % sans apport. Le but étant de les faire venir pour ensuite pouvoir leur proposer des services à fortes valeurs ajoutées (assurances ou placements).

Et viennent ensuite, et toujours, dans cette liste de profils idéaux, les fonctionnaires. Particulièrement choyés par les Banques Populaires, ils y obtiennent des taux de 0,20 à 0,30 % inférieurs aux taux habituellement consentis.

Les trucs pour obtenir de belles conditions pour votre emprunt immobilier

Mais même si vous ne rentrez pas dans cette liste de profils idéaux, ne désespérez pas ! Le taux que vous obtiendrez pour votre prêt dépend également de nombreux facteurs extérieurs à votre personnalité. En particulier de la politique commerciale de votre banque. Si celle-ci n’est pas sûre de tenir les objectifs fixés pour 2018, il y a de fortes chances pour qu’elle applique de fortes décotes pour rattraper son retard. À savoir que ce genre de gestes se décident sur le plan régional : selon votre lieu d’habitation, la politique de votre établissement ne sera pas la même !

Il vous est toutefois possible de mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir un taux un peu plus intéressant. Tout d’abord en musclant votre apport à l’aide de votre épargne salariale par exemple ou en « empruntant » à vos parents ou grands-parents. Mais également en vous montrant sous votre meilleur jour dans les mois précédents votre demande de crédit : évitez les découverts, soldez vos éventuels crédits à la consommation et tentez de mettre un peu d’argent de côté. Ainsi, vous deviendrez un futur emprunteur « responsable ».

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

A Paris, les locations saisonnières sont réglementées

La location saisonnière à Paris

Les nouvelles règles pour louer à Paris en toute légalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.