Accueil > Actualités > Les primo-accédants profitent des taux bas
Les jeunes profitent des conditions de crédits avantageuses pour accéder à la propriété
Les jeunes profitent des conditions de crédits avantageuses pour accéder à la propriété

Les primo-accédants profitent des taux bas

Alors qu’elle avait considérablement diminué au cours des derniers mois, la part des primo-accédants parmi les emprunteurs pour acheter un bien immobilier repart à la hausse.

Plus de la moitié des emprunteurs sont des primo-accédants

Une étude publiée par le courtier Cafpi au mois d’avril montre que la part des primo-accédants parmi les emprunteurs immobiliers augmente. Ces derniers profitent du faible niveau des taux de crédit pour concrétiser leur projet d’achat. Ils représentent aujourd’hui 53 % des emprunteurs.

Achat immobilier : les primo-accédants profitent de conditions d’emprunt attractives

L’étude réalisée à partir des prêts signés en mars 2018 indique que la part des primo-accédants parmi les emprunteurs augmente et atteint désormais 53 %. Parmi les autres emprunteurs immobiliers figurent 37 % de secundo-accédants et 8 % d’investisseurs dans l’immobilier locatif. Seuls 2 % contractent un crédit immobilier pour acheter une résidence secondaire ou un commerce. Pour s’adapter au ralentissement du marché, les banques n’hésitent pas à offrir des conditions encore plus intéressantes que les mois précédents impliquant une baisse significative des taux de crédit immobilier.
Dans sa dernière analyse statistique, l’Observatoire Crédit Logement / CSA constate qu’en mars 2018 le taux nominal moyen hors assurance des prêts immobiliers était de 1,49 %. Ces conditions d’emprunt sont de nature à encourager les candidats à l’achat.

Les primo-accédants empruntent en moyenne sur 141 mois pour financer leur achat immobilier

Les primo-accédants sont les premiers pénalisés par la suppression des aides à l’accession et à l’investissement (APL Accession, recentrage du PTZ et du dispositif Pinel). Leur pouvoir d’achat est également impacté par la hausse des prix immobiliers. Ils se trouvent ainsi dans l’obligation d’allonger la durée de leur crédit immobilier pour pouvoir accéder à la propriété. Les primo-accédants ont emprunté sur 141 mois en moyenne en avril 2018, soit un mois de plus qu’en mars, précise l’étude. Plus précisément, leur emprunt moyen s’établissait à 201.256 euros en mars sur 240 mois contre 200.757 euros sur 236 mois en février. Concernant les autres accédants, l’emprunt moyen est en hausse puisqu’il est passé de 187.826 euros sur 189 mois en février à 223.517 sur 199 mois en mars.
Le courtier en crédit immobilier constate également que les primo-accédants ont une préférence pour l’immobilier ancien. En effet, plus de 80 % ont opté pour un bien déjà existant. Près de 72 % des autres accédants ont acheté dans l’ancien, un pourcentage nettement inférieur à celui enregistré pour les primo-accédants.
Pour permettre à ces nouveaux acheteurs d’accéder à la propriété et conscientes qu’ils représentent une part importante du marché, les banques accordent désormais des prêts immobiliers sur 30 voire même 35 ans. Cette solution permet de réduire le montant des mensualités tout en faisant économiser plusieurs milliers d’euros aux ménages. Le reste à vivre est donc préservé mais en contrepartie, le coût total du crédit augmente. Ces nouveaux crédits ne seront bientôt plus une exclusivité. Effectivement, plus d’un prêt sur deux est contracté pour une durée supérieure à 25 ans contre 15 % il y a quatre ans.

Publié par

A propos Sarah Joly

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

Programmer la température de ses radiateurs permet de limiter les dépenses de chauffage

Comment baisser sa facture de chauffage

Conseils pour mieux contrôler vos dépenses énergétiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.