Accueil > Economie-Finance > Immobilier : 17 % des emprunteurs ont plus de 50 ans
Les ménages de plus de 50 ans sont de plus en plus nombreux à financer l’achat d’un bien immobilier
Les ménages de plus de 50 ans sont de plus en plus nombreux à financer l’achat d’un bien immobilier

Immobilier : 17 % des emprunteurs ont plus de 50 ans

Entre 2013 et 2017, la part des emprunteurs âgés de plus de 50 ans a fortement augmenté, passant de 11 à 17 %, selon le courtier en crédit immobilier VousFinancer. Il existe toutefois d’importantes disparités entre les grandes villes françaises.
A lire aussi : Acheter un bien immobilier après 65 ans, mode d’emploi.

Crédit immobilier : emprunter avant de prendre sa retraite, pourquoi c’est mieux

Le nombre d’emprunteurs de plus de 50 ans augmente. Attention cependant à la baisse de revenus liée au passage à la retraite et à l’assurance de prêt immobilier qui, passé un certain âge, peut constituer un véritable frein à l’emprunt. S’il est possible d’emprunter après l’âge de 50 ans, la meilleure solution reste de le faire avant la retraite.

Crédit à l’habitat : l’âge des emprunteurs immobiliers est en hausse

Grâce à l’allongement de l’espérance de vie, l’âge des emprunteurs augmente également. Le réseau de courtage en crédit immobilier VousFinancer précise que 17 % des emprunteurs ont plus de 50 ans contre seulement 11 % il y a 5 ans. Par ailleurs, seuls 4 % sont âgés de plus de 60 ans. Ce dernier chiffre s’explique principalement par le passage à l’âge de la retraite et la baisse du niveau de revenu qu’il engendre.
Contrairement aux idées reçues, les seniors ont des profils qui peuvent plaire aux banques. En effet, ils empruntent généralement sur de courtes durées, 15 ans en moyenne, ont un apport, une assurance-vie et sont pour la plupart déjà propriétaires ce qui offre des garanties supplémentaires au prêteur. Enfin, les seniors ont des charges souvent plus faibles car ils n’ont plus d’enfant à charge. Cependant, l’assurance de prêt peut poser problème. Les emprunteurs souffrant de problèmes de santé voient le coût de leur assurance de prêt fortement majoré. De plus, lorsque l’emprunteur a plus de 50 ans, la banque ne prend en compte que 70 % de ses revenus nets dans le calcul de l’endettement afin d’anticiper la baisse de revenus lors du passage à la retraite.

Avec la baisse des revenus, un retraité peut financer un bien immobilier de 6m² à Paris ou un 29m² à Clermont-Ferrand

Le courtier VousFinancer affirme que s’il n’est jamais trop tard pour emprunter, il vaut mieux le faire avant la retraite. Selon la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav), l’âge moyen de départ à la retraite est de 62,4 ans. Le passage à l’âge de la retraite entraîne une baisse de revenus de 15 à 40 %. En 2017, le montant moyen de la pension de base mensuelle des Français ayant réalisé toute leur carrière au régime général était de 1.086 euros, soit 12 euros de plus que l’année précédente. Ainsi, en empruntant sur 15 ans avec une pension de retraite moyenne et un apport de 10 %, un retraité peut s’offrir « 6 m² à Paris, 14 m² à Bordeaux ou Lyon, 19 m² à Toulouse et Nantes et au mieux 29 m² à Clermont-Ferrand », selon Sandrine Allonier, directrice des relations banques du courtier. Il ne s’agit que de calculs théoriques car en pratique, 75 % des emprunteurs âgés de plus de 65 ans sont déjà propriétaires de leur résidence principale.

Publié par l’équipe éditoriale de

A propos L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Le notaire accompagne le vendeur et l’acheteur lors de la transaction

Le rôle du notaire

Le rôle du notaire est essentiel lors de la vente d’un bien immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.