Accueil > Actualités > 2018 une belle année pour l’immobilier ?
Les banques privilégient souvent les jeunes qui ont un projet immobilier
Les banques privilégient souvent les jeunes qui ont un projet immobilier

2018 une belle année pour l’immobilier ?

Avant de souscrire un prêt immobilier, il est important d’observer la situation du marché et le niveau des taux d’intérêt. Les professionnels de l’immobilier interrogés par Crédit Foncier / CSA se montrent particulièrement optimistes pour 2018.

Les professionnels de l’immobilier sont optimistes

La 11ème édition du Baromètre Crédit Foncier / CSA sur le moral des professionnels de l’immobilier montre que 77 % d’entre eux sont optimistes concernant la situation du marché immobilier résidentiel pour l’année en cours. Zoom sur l’évolution des indicateurs du crédit immobilier à l’issue du 1er trimestre 2018.

Un taux de crédit immobilier favorable aux acquéreurs

Les taux de crédit immobilier sont restés relativement stables entre janvier et mars 2018, selon l’Observatoire Crédit Foncier / CSA. Alors qu’ils étaient en légère hausse au premier semestre 2017, les taux ont amorcé une nouvelle chute en août dernier pour atteindre un niveau très bas en 2018. Ainsi, il n’y a pas eu de véritable mouvement haussier depuis le début de l’année, les taux d’emprunt ne devant pas impacter la demande déjà limitée par la hausse des prix dans les grandes villes françaises.
En mars 2018, le taux moyen du crédit immobilier s’établissait à 1,49 %. L’Observatoire explique ce chiffre par les conditions de financement favorables dont bénéficient les acheteurs. Effectivement, les organismes bancaires ont maintenu des objectifs élevés ce qui a favorisé la concurrence entre les établissements prêteurs.

Crédit immobilier 2018 : allongement de la durée de remboursement

Autre remarque émise par l’Observatoire Crédit Foncier / CSA : l’allongement de la durée de remboursement des prêts. En 2017, les prêts immobiliers ont vu leur durée s’allonger de 5 mois. Depuis le début de l’année, la durée moyenne a augmenté de deux mois, passant de 217 à 219 mois. Cette tendance est directement liée à la hausse des prix.

Des prix et volumes de transactions immobilières stables en 2018

Dans le neuf, 45 % des professionnels de l’immobilier anticipent un niveau de transactions identique à celui de 2017 et un tiers pensent qu’il pourrait même progresser. Les prix devraient quant à eux rester stables (56 % des sondés) ou augmenter (37 %). Dans l’ancien, les professionnels penchent également en faveur d’une stabilité des transactions et des prix. Cet optimisme s’explique par le faible niveau des taux d’intérêt (94 %), le dynamisme du marché (79 %) et le contexte économique (74 %).

Immobilier 2018 : des mesures gouvernementales approuvées par la majorité des acheteurs

Des mesures réclamées depuis plusieurs années ont été satisfaites. 70 % des personnes interrogées soutiennent la simplification des normes et des procédures d’urbanisme, 41 % la revitalisation des centres-villes, 39 % la lutte contre les recours abusifs et 27 % la rénovation énergétique et la transformation des bureaux en logements. Seule la suppression de l’APL accession a été jugée négativement.
Ainsi, les tendances sur le marché immobilier se confirment au printemps. Le courtier Empruntis annonce des taux immobiliers sur 20 ans compris entre 1,20 % et 1,70 % hors assurance et négociation. Les meilleurs taux sont évidemment réservés aux meilleurs profils d’emprunteurs.

Publié par

A propos Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

Donner les clés de sa location à une tiers-personne pendant une période donnée est possible sous certaines conditions

Les règles en sous-location

Sous-louer son logement est théoriquement interdit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.