Accueil > Actualités > Le Plan Logement d’abord 
Le Plan Logement d’abord vise à proposer aux SDF des logements durables
Le Plan Logement d’abord vise à proposer aux SDF des logements durables

Le Plan Logement d’abord 

Ils sont 24, les territoires retenus par le gouvernement pour faire partie du plan Logement d’abord. Celui-ci, qui doit permettre de dédier de façon durable des logements sociaux à des personnes sans domicile fixe, concernera donc, outre trois communes, 21 métropoles, intercommunalités ou départements français.

Logement d’abord : des logements durables pour les SDF

C’est en novembre 2017 que la présentation du plan Logement d’abord avait donné lieu à un appel à candidatures des collectivités. Et ce n’est pas moins de 31 territoires qui y ont répondu. Outre Mulhouse, Amiens et Toulouse, les départements du Doubs, de la Sarthe, du Pas de Calais, de Seine-Saint-Denis et de la Gironde en association avec Bordeaux métropole et le Puy-de-Dôme avec Clermont-Ferrand métropole seront concernés par ce programme visant à offrir des logements durables à des personnes aujourd’hui à la rue.

Pour choisir ces territoires, le gouvernement s’est attaché à couvrir trois problématiques distinctes :

  • Celle des départements ruraux qui connaissent des difficultés emplois/logement et de revitalisation des centres-villes
  • Celle des villes et métropoles dans lesquelles le nombre de sans-abri est élevé et dont les structures d’hébergements sont saturées
  • Et enfin les territoires dont les pôles urbains sont moins nombreux, mais qui désirent s’engager dans la lutte contre le mal-logement

À noter que ces 24 territoires représentent 20 % de la population française.

Lutte contre le sans-abrisme : le gouvernement dévoile son budget

Cette opération, dont le programme a été dévoilé récemment par le ministre de la Cohésion des territoires, se verra financer à hauteur de 10 millions par l’État lui-même. Dès 2018, ce dernier va mettre 8 millions sur la table pour l’ingénierie et le montage des opérations à venir. À noter que le gouvernement avait déjà budgétisé la construction de 40 000 logements sociaux à loyer bas en PLAI (Prêt locatif Aidé d’Intégration) et programmé l’ouverture de 40 000 places en intermédiation locative dans le privé et 10 000 places en pensions de famille.

Ce budget viendra également s’ajouter aux 8 millions d’euros déjà prévus par l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) pour aider la remise en état de logements privés vacants.

L’État sera également aidé dans sa tâche par les bailleurs sociaux ainsi que les associations et institutions de réinsertion (Fondation Abbé Pierre, Fédération des associations et des acteurs pour la promotion et l’insertion par le logement, agences régionales de santé, CAF…)

Les collectivités retenues seront quant à elles accompagnées par la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (DIHAL). De plus, un comité de suivi national sera mis en place.

Un plan Logement d’abord qui devrait être déployé rapidement

Le Plan Logement d’abord devrait, selon le gouvernement, réduire drastiquement le nombre de sans domicile fixe d’ici 2022. Le but est de faire diminuer l’engorgement actuel des dispositifs d’hébergements d’urgence tout en mettant en place une nouvelle réponse au sans-abrisme. Ce plan de lutte, après avoir été testé en accéléré dans les 24 territoires retenus, sera déployé sur l’ensemble de la France dès cette année selon Jacques Mézard. Et ce, grâce à la relance de la production de logements adaptés qui vient s’ajouter au lancement d’un plan de réduction des nuits hôtelières et du nouveau plan de prévention des expulsions locative.

Pour finir, alors que 153 000 places supplémentaires ont été ouvertes en centre d’hébergement, le gouvernement a annoncé la pérennisation de 5000 de ces places.

Publié par

A propos Sarah Joly

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

L’immatriculation des copropriétés de moins de 50 lots doit être réalisée avant le 31 décembre 2018

L’immatriculation des copropriétés

Avez-vous pensé à immatriculer votre copropriété ? C’est obligatoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.