Accueil > Villes > Rennes > Investir dans l’immobilier à Rennes
Le volume des ventes immobilières est en forte hausse à Rennes
Le volume des ventes immobilières est en forte hausse à Rennes

Investir dans l’immobilier à Rennes

Bénéficiant de l’arrivée récente de la nouvelle ligne à grande vitesse (LGV), Rennes, qui est aujourd’hui à moins d’une heure trente de Paris, attire de plus en plus d’investisseurs. La ville cumule tellement d’atouts que les professionnels de l’immobilier craignent l’emballement. Il est temps d’y investir.

Immobilier à Rennes : la ville qui monte

L’immobilier à Rennes, la jolie capitale bretonne, n’en finit plus de séduire. En 2017, les professionnels de l’immobilier ont relevé une augmentation de 20 % du nombre des transactions. Si cette année-là s’annonce comme exceptionnelle, cela fait une bonne décennie que Renne déroule ses atouts et bénéficie d’un renouveau urbain réussi. Outre ses nouveaux bâtiments emblématiques, tel que l’immeuble de Jean Nouvel ou son palais des congrès, Rennes offre maintenant à ses résidents une ville architecturalement soignée et à la jolie qualité de vie. Économiquement, la ville de Rennes a su contrer le déclin industriel en favorisant l’implantation d’entreprises du tertiaire et surtout du numérique dans le nouveau quartier Euro-Rennes. La capitale bretonne prévoit d’ailleurs la création de 124.000 m² de bureaux supplémentaires d’ici 2025, ce qui équivaudra à 7.000 emplois. Dans le même temps, 30.000 m² de commerces et 1.420 nouveaux logements viendront s’ajouter à ceux existants.

Un marché immobilier rennais dynamique, mais des prix encore raisonnables

Envie de profiter de ce bel engouement ? Il est temps. Si en 2016 les professionnels avaient noté une baisse de 2,75 % des transactions immobilières, le marché s’est accéléré en 2017. Et ce, dès le début de l’année lorsque de nombreux travailleurs parisiens ont découvert une ville bientôt proche de leur bureau grâce au TGV et surtout moins cher et plus calme. Dans certains quartiers, cette demande forte a même entrainé une hausse des prix atteignant 8 % en un an.

Néanmoins, et pour le moment, les prix de l’immobilier restent raisonnables à Rennes : en dix ans, les professionnels ont noté une hausse comprise entre 13 et 14 %. Pour 2017, ils devraient atteindre une moyenne de +5 % à 2.800 €/m². Du côté du rendement locatif, vous pouvez par contre espérer environ 5,7 % brut avec des loyers moyens à 13,4 €/m² pour un appartement F2. Dans les faits, un studio à louer dans l’ancien vous coutera en moyenne entre 80.000 et 100.000 €.

Rennes : les secteurs à privilégier pour investir dans l’immobilier

Mais attention, certains quartiers de la ville sont à privilégier : Villejean et Beaulieu par exemple, là où sont situées les universités de la ville. La ville compte en effet, un étudiant sur trois résidents. Comptez environ 180.000 € pour un appartement de 90 m² à mettre en colocation pour un rendement pouvant atteindre 9 % brut. Avec des biens plus chers, mais une attractivité supérieure, le centre-ville de Rennes est également un secteur à privilégier pour investir dans l’immobilier. À condition de vous méfier des biens anciens classés qui peuvent devenir un vrai casse-tête quand il est question d’isolation ou de rénovation.

Une chose est certaine, vous n’aurez pas ces soucis si vous achetez dans le neuf. Et là, les meilleures opportunités sont sans doute à saisir dans les quartiers en développement : La Courrouze ou Baud-Chardonnet. Un bien s’y vend à une moyenne de 3.500 €/m², en dessous des 4.000 à 6.000 €/m² du centre-ville. Et la nouvelle ligne de métro prévue en 2020, risque de faire gagner un surplus d’attractivité au secteur de Beaulieu et de La Courrouze !

Publié par l’équipe éditoriale de

A propos L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

A Caen, les prix des logements sont orientés à la hausse

Le marché de l’immobilier à Caen

Dans la préfecture du Calvados, les acheteurs sont au rendez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.