Accueil > Actualités > Décrocher un crédit immobilier en 2018
L’accès à la propriété est compliqué pour les couples en CDD
L’accès à la propriété est compliqué pour les couples en CDD

Décrocher un crédit immobilier en 2018

La dernière réforme du PTZ risque de ne pas arranger les affaires des ménages modestes qui espéraient pouvoir obtenir un prêt immobilier en 2018. Et cette année, plus que jamais, mieux vaudra être en CDI pour rêver d’accession à la propriété.

Transformation du PTZ : une mauvaise nouvelle pour les ménages modestes qui souhaitent solliciter un crédit pour financer un achat immobilier

En plus de l’augmentation des prix de l’immobilier, les primo-accédants vont en effet devoir faire face à la transformation du prêt à taux zéro (PTZ). Cette aide de l’Etat, qui a permis à de nombreux ménages d’acquérir leur premier bien immobilier, s’est en effet vu réviser au premier janvier 2018. Outre la baisse du montant maximum pouvant être emprunté, le recours au PTZ ne peut plus se faire pour certains types de logement et est restreint dans certaines zones. Ces changements risquent de mettre en difficulté de nombreux ménages modestes et ce d’autant plus s’ils sont en CDD.

Crédit immobilier : fin de l’APL Accession dans les zones tendues

À titre d’exemple, si un achat sur le marché du neuf en zone tendue telle que Paris, la région parisienne, la Côte d’Azur ou certaines grandes métropoles (soit les zones A, A bis et B1) peut encore, et jusqu’en 2022, bénéficier du PTZ, les ménages modestes vont devoir en revanche se passer du dispositif « APL accession ». Ce dernier offrait aux ménages très modestes, la possibilité d’obtenir et de rembourser un prêt à l’aide de l’allocation logement. Dans les faits, cette APL Accession représentait souvent jusqu’à 25 % des mensualités.

Mais les difficultés de financement toucheront également le marché de l’immobilier ancien. Le gouvernement a en effet acté la fin du PTZ ancien en zone tendue !

Financement d’un achat immobilier : du PTZ pour le neuf en zones non tendues

Dans les autres zones de France, la situation est inversée. Le PTZ ancien ainsi que l’APL accession (cette dernière dans certaines zones seulement) sont maintenus. À condition, toujours, de réaliser des travaux à hauteur d’au moins 25 % du prix de l’opération pour obtenir un PTZ. En revanche, dans ces zones, le PTZ se verra progressivement supprimer pour les achats dans le neuf : tout d’abord en subissant une réduction de moitié en 2018 avant de prendre fin en 2019. De même, l’APL accession pour le neuf, y a été supprimé. Selon certains professionnels, ces mesures pourraient impacter 20.000 ménages qui ne pourront plus, de fait, financer leur achat.

De plus, cette fin du PTZ va entrainer l’impossibilité d’accéder aux aides des collectivités locales (prêt aidé). Les deux modes de financement sont en effet liés.

Crédit immobilier 2018 : les CDI toujours favorisés !

Ces coups de rabots sur les aides aux plus modestes risquent donc d’impacter le marché immobilier. Si les taux d’intérêts restent encore bas, les difficultés pour obtenir un crédit sont toujours présentes pour certains profils. Même à 33 % d’endettement (la fameuse limite à ne pas dépasser pour obtenir un crédit) les Français ne sont plus certains d’obtenir le prêt immobilier voulu. En effet, les banques et organismes prêteurs étudient également la différence entre les mensualités futures et le loyer payé au moment de la demande : ce qui se nomme « saut de charges ». Selon l’importance de celui-ci, et à moins d’avoir prouvé une bonne capacité à épargner, le prêt peut se voir refusé même avec un taux d’endettement dans les clous.

Pour finir, en 2018 comme auparavant, les banques continueront à privilégier les emprunteurs en CDI et à redoubler de prudence avec les CDD. Avec une exception, toujours, pour les CDD de la fonction publique et ceux concernant des métiers porteurs.

Publié par

A propos Sarah Joly

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

L’achat d’un poêle peut se financer grâce au crédit d’impôt pour la transition énergétique

Faut-il choisir un poêle à bois ou à granulés ?

Conseils pour choisir le poêle qui convient le mieux à vos besoins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.