Home > Economie-Finance > Les prêts immobiliers de longue durée sont de retour
Les banquiers accordent de plus en plus de prêts immobiliers de longue durée aux emprunteurs
Les banquiers accordent de plus en plus de prêts immobiliers de longue durée aux emprunteurs

Les prêts immobiliers de longue durée sont de retour

Si les taux de crédits immobiliers restent relativement stables, la durée des prêts s’est allongée de près de 14 mois en seulement quatre ans

C’est une bonne nouvelle pour les emprunteurs. Non seulement les taux des crédits immobiliers sont attractifs mais les banques acceptent de plus à nouveau d’accorder des prêts plus longs. Les acquéreurs peuvent espérer étaler leurs mensualités sur 30 ans, voire même 35 ans ! Ces offres s’adressent surtout aux primo-accédants et investisseurs. Le retour des prêts sur longues durées associés à des taux attractifs est une réelle nouveauté en 2018.

Achat d’un bien immobilier ? Les banques prêtent de nouveau sur 30 ans voire plus

Sur la période 2000-2010, l’allongement des durées d’emprunts a permis à de nombreux primo-accédants de concrétiser leur projet d’achat immobilier. Aujourd’hui, les banques s’efforcent de maintenir la solvabilité de ces acquéreurs en proposant des prêts à l’habitat sur 30 ans ou 35 ans, dans un contexte de hausse des prix de l’immobilier. Alors que la durée des prêts octroyés s’est maintenue à 218 mois en moyenne en février 2018, celle-ci a augmenté de 14 mois depuis 2014, précise l’Observatoire Crédit Logement/CSA.
Depuis la fin de l’année 2017, de plus en plus de banques prêtent sur 25 ans ou 30 ans, note le courtier VousFinancer.com. Le Crédit Foncier Communal Alsace-Lorraine se permet même de prêter sur 35 ans. La banque, habituellement spécialisée dans le rachat de crédits, propose ainsi un crédit dix ans plus long que la moyenne haute des autres crédits du marché immobilier. Une chose est sûre, les acteurs bancaires hexagonaux suivront probablement de très près l’évolution de ce crédit.
Par ailleurs, VousFinancer.com rappelle qu’en 2015, l’écart de taux entre un prêt sur 25 ans et un prêt sur 30 ans atteignait souvent un point ne permettant pas d’accroître sa capacité d’emprunt ni même d’abaisser le montant de ses mensualités. En 2018, cet écart atteint à peine 0,15 % dans certaines banques. Pour financer un achat immobilier, il est désormais possible d’emprunter à des taux inclus entre 1,6 et 1,8 % sur 25 ans et entre 1,75 et 2 % sur 30 ans.

La part des prêts immobiliers sur 25 ans a doublé depuis 2014

L’Observatoire Crédit Logement/CSA fournit plusieurs données intéressantes sur la répartition des prêts immobiliers et leur évolution. Il montre qu’entre 2014 et 2018, la part des prêts d’une durée comprise entre 25 et 30 ans par rapport à l’ensemble des prêts accordés a doublé. Celle-ci est passée de 14,4 à 30,1 %. Le constat est similaire concernant les prêts à plus de 20 ans dont la part est passée de 45,1 % en 2014 à 60,4 % en février 2018.
Cet allongement de la durée des prêts immobiliers n’est pas forcément signe de bonne santé du marché.  « La hausse des prix de l’immobilier écarte progressivement les ménages les plus jeunes et les plus modestes, faiblement dotés en apport personnel », relève l’Observatoire. Ainsi, l’indicateur de solvabilité de la demande qui représente le rapport entre le coût mensuel des emprunts et le revenu des emprunteurs, parvient à se stabiliser en février 2018 après une chute observée sur plusieurs mois.

Publié par

About Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Check Also

Les emprunteurs immobiliers français ont de la chance. La France affiche des taux parmi les plus attractifs de l’Union Européenne

La France affiche des taux parmi les plus bas d’Europe

En France, l’encours des ménages propriétaires est de 51.700 euros en moyenne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.