Accueil > Economie-Finance > Immobilier : le marché se calme en 2018
Marché de l’immobilier en hausse
Marché de l’immobilier en hausse

Immobilier : le marché se calme en 2018

Si le marché immobilier a battu tous les records de vente en 2017, il devrait également enregistrer de bons scores en 2018.

Marché immobilier : vers une stabilité des transactions en 2018

2017 a été une très bonne année pour l’immobilier. En effet, l’ancien devrait enregistrer un record absolu avec 958.000 transactions contre 848.000 en 2016. Ces records de vente seront-ils battus en 2018 ? Une étude du Crédit Foncier récemment publiée montre que 80 % des professionnels de l’immobilier (promoteurs, constructeurs, agents…) sont optimistes pour cette nouvelle année. Les raisons de cet optimisme sont : le niveau bas des taux d’intérêt, le dynamisme du marché et le contexte économique.
Plus précisément, 55 % des professionnels anticipent une stabilité des transactions sur le marché immobilier ancien en 2018. Par ailleurs, 51 % prévoient un maintien des prix à leur niveau actuel ce qui signifie que la hausse des prix observée en 2017 pourrait prendre fin épargnant certaines grandes villes comme Bordeaux qui a vu ses prix grimper de 12 % par an ou encore Paris et Lyon (7 %), selon les Notaires de France. Concernant le marché immobilier neuf, 46 % des professionnels interrogés estiment que le nombre de ventes de nouveaux logements restera stable en 2018. Seuls 33 % envisagent une hausse. La proportion de ceux qui anticipent une baisse tend toutefois à croître, certains craignant les effets négatifs du recentrage des dispositifs Pinel et du PTZ.

Les taux immobiliers se maintiendront à un niveau très bas

Les taux immobiliers resteront relativement faibles en 2018 ce qui devrait dynamiser le marché. Les banques ont quant à elles annoncé des objectifs ambitieux pour cette nouvelle année. Elles souhaitent séduire de nouveaux clients en accordant des rabais sur les tarifs de leurs prêts immobiliers. Selon plusieurs courtiers, c’est déjà le cas actuellement puisque certains profils empruntent à 1,30 ou 1,40 % sur 20 ans hors assurances contre 1,70 % en moyenne.
En 2018, les records de l’année écoulée ont toutefois peu de chances d’être battus. En effet, dans le neuf par exemple, les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement concernant les aides accordées aux emprunteurs pourraient freiner les ventes. Leurs effets seront cependant compensés par une amélioration des conditions économiques et la hausse du moral des ménages récemment révélée par l’INSEE. Dans tous les cas, la tendance devrait rester positive. Les communes les plus dynamiques ont en revanche plus de chances de voir leur hausse des prix se poursuivre. Le courtier Meilleurtaux.com constate d’ailleurs que le pouvoir d’achat immobilier était en baisse dans 17 d’entre elles en 2017. Dans les autres secteurs, les prix devraient rester stables.

Publié par

A propos Sarah Leon

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

Les banques chouchoutent les jeunes qui souhaitent acheter un bien immobilier

Immobilier : le pouvoir d’achat des Français

La baisse des taux immobiliers profite aux acheteurs immobiliers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.