Accueil > Economie-Finance > La garantie des loyers impayés Visale
La garantie des loyers impayés Visale s’adresse aux locataires qui ont un contrat de travail précaire
La garantie des loyers impayés Visale s’adresse aux locataires qui ont un contrat de travail précaire

La garantie des loyers impayés Visale

La garantie des loyers impayés Visale (Visa pour le logement et l’emploi) est opérationnelle depuis le 1er février 2016. Gratuit pour les locataires autant que pour les propriétaires-bailleurs, ce dispositif est financé par le 1% Logement.
Vous louez un logement et votre locataire ne paye pas son loyer ? Cliquez ici pour connaitre vos recours.

Visa pour le logement et l’emploi : une assurance réservée aux contrats précaires

Alors qu’elle devait être universelle, la garantie contre les loyers impayés Visale ne s’adresse finalement qu’aux salariés qui ont ou sont en phase d’obtenir un contrat précaire. Sont donc concernés, les CDI en période d’essai, les CDD, les intérimaires, les contrats aidés et les apprentis. Un petit coup de pouce est également donné aux moins de 30 ans qui peuvent accéder à cette garantie même s’ils ont un CDI confirmé.
Attention, cette garantie est toutefois soumise à un plafond : les locataires ne doivent pas engager plus de 50 % de leurs revenus dans le loyer avec un maximum de 1.300 € (charges comprises) en Province et 1.500 € à Paris intra-muros.

Les loyers garantis durant 3 ans avec la nouvelle assurance Visale

Cette assurance Visale doit être demandée par le locataire dans un délai de 12 mois (pour les moins de 30 ans) ou seulement 3 mois (pour les plus de 30 ans) après la signature du contrat de travail. La demande se fait en ligne, sur le site Visale.fr. Si elle est acceptée, elle fonctionne durant les trois premières années de location.

La garantie des loyers impayés Visale : un coût estimé à 130 millions d’euros

Avec un objectif de 150.000 à 200.000 locataires couverts par la garantie Visale dans le parc privé, ce dispositif devrait coûter 130 millions d’euros à l’Etat. Prochaine étape, actuellement à l’étude : faire profiter les chômeurs de ce dispositif. Cela devrait être le cas en janvier prochain. En attendant, les personnes qui louent via un organisme agréé d’intermédiation locative (Solibail par exemple) peuvent eux aussi bénéficier de cette assurance contre les loyers impayés. Qu’ils aient un emploi ou non, l’assurance sera conclue pour une durée de trois ans renouvelables. À condition qu’ils ne présentent, durant ce temps, aucun impayé de loyer.

Publié par l’équipe éditoriale de

A propos L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Les banques calculent la capacité d’emprunt avant d’accorder un crédit maison

Crédit immobilier : les causes de refus

Les 5 points que le banquier regarde lors d’une demande de prêt immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.