Accueil > Actualités > L’impact du DPE sur le prix de vente
DPE
Les logements affichant un mauvais DPE se vendent moins chers que ceux qui bénéficient d’une bonne étiquette énergie

L’impact du DPE sur le prix de vente

Impact de l’étiquette énergétique sur le prix de vente : plus de 10% d’écart pour une maison

Un bon DPE permet de faire d’importantes économies d’énergie mais pas seulement. Selon une étude publiée récemment par l’association DINAMIC (Développement de l’Information Notariale et de l’Analyse du Marché Immobilier et de la Conjoncture), le prix des biens immobiliers varie également nettement selon leur étiquette de performance énergétique, appelée « DPE ». Dans la « Grande Couronne » parisienne, les notaires estiment ainsi qu’un appartement à l’étiquette A ou B se vend en moyenne 4% plus cher qu’un bien à l’étiquette D. Un écart de prix qui dépasse les 10% dans le cas des maisons.

La « valeur verte » des logements

L’étiquette énergie, qui classe les logements de A à G en fonction de leur consommation d’énergie, doit obligatoirement figurer sur les annonces immobilières depuis 2011. Cette amélioration dans l’affichage des performances énergétiques a permis à DINAMIC de réaliser une étude précise, à partir de deux bases de données alimentées par les notaires : la base BIEN pour l’Ile-de-France et la base PERVAL pour la province. Le constat est sans appel : la « valeur verte » des logements influe nettement sur leur prix de vente.

DPE et valeur du bien à vendre : des écarts de prix plus importants en Province

L’écart de valeur est moins marqué en région parisienne qu’en province, où il est estimé à 5% par lettre. À noter également : l’étiquette de performance énergétique influence davantage le prix des maisons que celui des appartements. Ainsi, une maison à l’étiquette A ou B peut se vendre presque deux fois plus chère qu’une vieille bâtisse à l’étiquette F ou G. L’écart entre le prix d’une maison à l’étiquette A ou B et d’une autre à l’étiquette D dépasse les 10%, mais la décote peut être encore plus importante entre une maison D et une maison F ou G : plus de 15% contre 5% environ pour les appartements.

Publié par l’équipe éditoriale de

A propos L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Donner les clés de sa location à une tiers-personne pendant une période donnée est possible sous certaines conditions

Les règles en sous-location

Sous-louer son logement est théoriquement interdit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.