Accueil > Economie-Finance > Les charges de copropriété
Les charges de copropriété
Le chauffage représente une part importante des charges de copropriété

Les charges de copropriété

Réaliser des économies sur le chauffage permet de réduire les charges de copropriété

Le magazine Le Particulier, sorti le 26 novembre dernier, a publié une enquête réalisée auprès de plus de 700 copropriétés à travers la France. Elle révèle notamment que le montant moyen des charges a progressé de plus de 40% en dix ans pour atteindre aujourd’hui 45,95€/m². Le chauffage collectif, qui équipe environ 40% des copropriétés interrogées, représente à lui-seul près de 27% des charges. Il est possible de faire baisser cette part des dépenses en limitant la période de chauffe, la température du chauffage ou encore en passant par un courtier internet pour acheter l’énergie moins chère. Mais pour faire durablement baisser la facture, améliorer la performance énergétique avec des travaux reste la meilleure option, d’autant que des aides ou des avantages fiscaux existent (l’Eco-PTZ, par exemple).
Pour plus d’infos, lisez l’article : Depuis le 1er janvier, l’éco PTZ est ouvert aux copropriétés.

Le personnel, 2ème poste de dépenses des copropriétés

Si les frais de personnel représentent d’après l’enquête 18,44% des charges, supprimer définitivement le poste de gardien ne s’avère pas forcément être une bonne option. Il faut en effet prévoir de faire appel à des prestataires extérieurs pour certaines tâches d’entretien ou de bricolage et la démarche n’est pas forcément rentable. Il est en revanche possible de rationaliser le contrat de travail d’un gardien en affectant le temps qu’il consacrait à des tâches disparues (distribution du courrier par exemple) à d’autres missions.

Près de 8% des charges de copropriété vont au syndic

Attention : certains syndics ont augmenté leurs honoraires en invoquant les mesures de la nouvelle loi Alur qui augmenteraient leur charge de travail. Mais la plupart de ces dispositions ne sont pas encore en application et ces hausses prématurées ne sont par conséquent pas justifiées. Pour éviter ces mauvaises surprises, les copropriétés de moins de 20 lots qui le souhaitent ont la possibilité d’opter pour une fonction de syndic bénévole, assurée par l’un des copropriétaires.

Publié par

A propos Sarah Joly

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

Le notaire accompagne le vendeur et l’acheteur lors de la transaction

Le rôle du notaire

Le rôle du notaire est essentiel lors de la vente d’un bien immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.