Accueil > Actualités > La location de chambre chez l’habitant
Chambre à louer chez l’habitant
Chambre à louer chez l’habitant

La location de chambre chez l’habitant

Des sites spécialisés dans la location de chambre chez l’habitant, dont un made in France

Dans un article paru le 25 août, le site midilibre.fr revient sur le succès grandissant de la location de chambre chez l’habitant. Le quotidien régional explique que le Languedoc-Roussillon est doublement concerné par cet essor : d’abord, parce que c’est une Montpelliéraine, Magali Boisseau-Becerril, qui a fondé en 2007 le site Bedycasa, l’une des plateformes communautaires leaders du marché ; mais aussi parce que la région est l’une des plus recherchées par les internautes séjournant en France. En Languedoc-Roussillon comme partout dans le monde, le nombre de voyageurs qui optent pour ce mode d’hébergement plus économique ne cesse en effet d’augmenter. Vous recherchez plutôt un logement à acheter entre particuliers ?
Découvrez nos offres de vente dans le Languedoc-Roussillon

Chambre chez l’habitant versus chambre d’hôtel : une concurrence fustigée par les hôteliers

Avec une baisse de 5,4% en juin dernier par rapport à 2013, la fréquentation des hôtels de la région semble pâtir de cette concurrence, jugée déloyale par les acteurs du secteur. Ces derniers regrettent notamment que ces pratiques échappent à toute norme fiscale et de sécurité. D’autant que, très souvent, les personnes qui proposent leur logement en ligne sont des locataires qui, alors qu’ils y sont obligés, n’en informent pas leur propriétaire. Pour le président de l’Union des métiers et de l’industrie de l’hôtellerie en Languedoc-Roussillon Jacques Mestre, cité dans l’article, « on laisse faire n’importe quoi. Il faudrait mieux encadrer ces locations ».

Une clarification nécessaire et attendue pour encadrer la location saisonnière de particulier à particulier

Grâce au site Huntbnb, lancé récemment, les propriétaires qui s’inquiètent de ces pratiques de sous-location peuvent désormais vérifier si leur locataire a publié une annonce sur Airbnb, une plateforme de location saisonnière entre particuliers. A New York, certains utilisateurs de la plateforme ont d’ailleurs déjà été condamnés. La nouvelle équipe municipale en place à Paris a elle aussi l’intention de limiter et d’encadrer ces locations de courte-durée. Et la loi Alur sur le logement, votée en février, va aussi dans ce sens en prévoyant un encadrement plus strict.

 

 
Publié par l’équipe éditoriale de

A propos L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Les cabanes de jardin de plus de 5m² sont soumises à la taxe d’aménagement

La taxe cabane de jardin augmente

La valeur forfaitaire de la taxe d’aménagement a été revalorisée de 3.8%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.