Accueil > Conseils > Les factures de chauffage collectif pourraient baisser avec la loi Hamon
Factures de chauffage
Copropriété de plus de 10 logements équipée d’un chauffage collectif

Les factures de chauffage collectif pourraient baisser avec la loi Hamon

Les copropriétés de plus de 10 logements pourraient voir leur facture de chauffage collectif baisser

La loi du 17 mars 2014 relative à la consommation, dite « Loi Hamon », prévoit entre autres mesures l’arrêt progressif des tarifs réglementés du gaz pour les professionnels, parmi lesquels les copropriétés de plus de dix logements. Ce bouleversement du marché pourrait, à terme, faire économiser une dizaine d’euros par mois aux propriétaires immobiliers et à leurs locataires. Une économie tout à fait substantielle quand on sait que le chauffage représente un poste de dépenses de plus en plus important : + 11,5% pour les propriétaires rien qu’en 2012, d’après l’Association de responsables de copropriétés (UNARC). Pour aller plus loin sur le coût du chauffage, relisez notre article de novembre dernier : les ménages dépensent plus de 1.000 euros par an pour se chauffer.

Un tiers des charges consacrées au chauffage

Les copropriétaires qui le peuvent n’ont pas attendu cette loi pour chercher à réaliser des économies, comme le raconte Claude Pouey, responsable de l’observatoire des charges de l’UNARC, dans un article paru le 10 avril sur le site challenges.fr : « notre site copro-gaz.fr, qui fait jouer la concurrence entre les fournisseurs, permet à certains copropriétaires d’obtenir des rabais de 15 à 20% en moyenne ». Ces remises sont d’autant plus appréciées que, toujours selon l’UNARC, le chauffage représentait en 2012 un tiers des charges pour le propriétaire d’un appartement de 65m², soit en moyenne 962 euros par an.

Factures de gaz : une baisse théoriquement répercutée sur les charges

L’article de Challenges.fr précise qu’une facture de gaz réduite de 15% après négociation de nouveaux tarifs par la copropriété représenterait près de 145 euros de charges en moins à l’année, soit 12 euros d’économie chaque mois. Une baisse qui doit normalement avoir des répercussions sur les charges refacturées aux locataires, ainsi que le prévoit le code de la construction et de l’habitation pour le chauffage et l’eau chaude. Reste désormais à patienter jusqu’au 1er janvier 2015, date à laquelle les copropriétés devront souscrire un nouveau contrat. En attendant réduisez votre facture, en suivant nos astuces pour faire baisser sa note d’électricité.

 

 
Publié par

A propos Sarah Joly

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

Le notaire accompagne le vendeur et l’acheteur lors de la transaction

Le rôle du notaire

Le rôle du notaire est essentiel lors de la vente d’un bien immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.