Accueil > Villes > Orléans > Orléans: l’immobilier ne connaît pas d’embellie autour de la nouvelle ligne du tramway
Ligne b Orléans

Orléans: l’immobilier ne connaît pas d’embellie autour de la nouvelle ligne du tramway

Valorisation des biens immobiliers autour de la ligne B du tramway : des attentes déçues

À Orléans, l’inauguration de la ligne B du tramway n’a pas eu d’effet miraculeux sur le marché immobilier. Un an après, pas de flambée des prix à signaler dans les quartiers reliés au réseau de transports publics. Pourtant, les effets bénéfiques de la ligne B sur le marché immobilier étaient très attendus.

Orléans : la hausse des prix des logements n’a pas eu lieu autour du tramway

Un an avant la fin du chantier, les professionnels avaient tout de même noté une montée des tarifs dans les futures zones desservies : + 14,5 % pour les maisons à Madeleine ou +5,4 % pour les appartements aux Carmes, par exemple. Or la nouvelle ligne ne contrecarre pas la morosité de l’immobilier à Orléans. Les prix auraient même tendance à baisser, remettant en cause l’idée que l’arrivée d’un tram a forcément un effet positif!

Le tram à proximité reste un argument commercial pour vendre son bien

Si l’arrivée de la ligne B du tramway n’a pas fait grimper le prix des logements proches, elle reste un argument de vente supplémentaire. Ce critère peut en effet faciliter la conclusion des transactions, en berne dans le secteur. Les futurs propriétaires sont rassurés à l’idée d’être reliés au centre-ville en une vingtaine de minutes grâce au tram. Un agent immobilier relève qu’à l’époque de l’implantation de la ligne A à Orléans, il avait fallu attendre 5 ans avant d’en ressentir les effets. Le temps que l’image du quartier change dans l’esprit des gens…

 

 

Publié par l’équipe éditoriale de

A propos L’immobilier 100% entre Particuliers

L'équipe éditoriale de l'Immobilier 100% entre Particuliers

Sur le même sujet

Acheter un appartement coûte de plus en plus cher dans la cité libérée par Jeanne d’Arc

Les prix de l’immobilier à Orléans

En un an, les prix des appartements anciens ont bondi de plus de 8% dans la préfecture du Loiret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.