Accueil > Villes > Besançon > Immobilier Besançon : une reprise progressive pour l’immobilier bisontin
Besançon

Immobilier Besançon : une reprise progressive pour l’immobilier bisontin

La tendance du marché immobilier à Besançon

Le marché immobilier reprend à Besançon . La capitale du temps observe un retour croissant des acheteurs depuis le début de l’année avec un délai de vente moyen de moins de trois mois et demi. Mais les professionnels s’inquiètent de la remontée des taux d’intérêt d’emprunt.
En 2010, les investisseurs accaparaient le marché immobilier bisontin et constituaient la principale demande. Progressivement, les primo-accédants sont revenus sur le marché, grâce à la baisse des taux d’intérêt, mais les biens affichant un prix supérieur à 200.000€ ont plus de mal à se vendre.

Le centre-ville à Besançon et les quartiers convoités

Le centre-ville de Besançon et aux alentours de la Boucle, le long du Doubs, offre de belles opportunités pour un achat immobilier et restent très prisés.
Les quartiers de la Butte et du Battant sont également recherchés par les acheteurs.
Le centre-ville et les secteurs proches foisonnent d’appartements anciens au charme exceptionnel grâce au cachet de l’ancien (moulures, parquet ancien, hauteur sous plafond, etc.). Les prix sont, en revanche, très variables, d’un quartier à l’autre.
Dans le secteur de la Boucle, le mètre carré se négocie entre 2.000 et 2.200€ pour ce type d’appartement et peut atteindre les 2.500€ selon la qualité et le charme de l’ancien, rappelle Jacques Pargny , directeur de l’agence Era Immobilier Flore. Saint Claude présente aussi une forte demande. Le quartier résidentiel, ou les résidences récentes et les maisons s’entremêlent, devrait se développer.
En parallèle, les maisons situées dans un périmètre de 10 km autour de Besançon attirent toujours. Affichant le même prix qu’un appartement en ville, les cinq pièces au centre de Besançon se vendent, par conséquent, très mal.

Les prix de l’immobilier à Besançon

Les prix de l’immobilier à Besançon sont restés stables en un an. Une très légère hausse se dessine cependant et les acheteurs suivent, presque sans négociation, les exigences des vendeurs qui ne manquent pas d’en demander plus encore.
A l’est et à l’ouest de la ville, l’arrivée du tramway et son développement économique viendront doper le marché immobilier. Il desservira : Hauts du Chazal, Planoise, Micropolis, Grette, Brûlard, Saint-Jacques, Préfecture, République, gare Viotte, Vaîtes, Palente-Orchamps et Chalezeule. Mais les prix y sont encore actuellement très abordables. Ainsi, dans le secteur de Palente, le mètre carré oscille entre 1.330 et 1.950€ pour un appartement ancien.
Montrapon est le secteur qui affiche les prix les plus bas dans l’ancien comme dans le neuf. Pour un appartement neuf de deux pièces à Montrapon, le mètre carré se situe entre 2.450 et 2.740€ alors qu’il varie entre 2.680 et 3.100€ pour le même appartement à Saint Claude.
Enfin, les biens immobiliers des années 60-70 dans les quartiers excentrés sont très peu demandés et de bonnes opportunités sont à saisir au sein de ces secteurs.

Du côté étudiant à Besançon

L’académie de Besançon est la moins chère de France pour les étudiants à la recherche d’un logement. Le prix moyen d’un loyer mensuel au cœur de la ville verte s’établit à 300€ alors qu’il s’élève à 695€ pour les 3ème, 5ème, 6ème, 13ème et 15ème arrondissement de Paris.
Avec plus de 20.000 étudiants, la vie universitaire a toujours été importante pour la ville de Besançon. L’attractivité de la préfecture de Franche-Comté a d’ailleurs été renforcée par l’offre étudiante. Le dynamisme de la vie étudiante et culturelle, La qualité de vie et la diversité de l’offre de formation font de Besançon une ville attrayante, à taille humaine, pour combiner études et vie quotidienne à moindre coût.
 

 

A propos Sarah Joly

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

Le ciel est dégagé sur le marché immobilier grenoblois

L’immobilier à Grenoble offre de belles opportunités

L’immobilier grenoblois sourit aux acheteurs et aux investisseurs immobiliers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.