Accueil > Villes > Metz > Immobilier Metz : les tendances du marché messin en 2011
Place Saint Jacques Metz, centre historique (Alice Volkwardsen – Licence de documentation libre GNU)

Immobilier Metz : les tendances du marché messin en 2011

Quelle tendance pour l’immobilier à Metz ?

Depuis septembre 2010, les ventes de logements à Metz sont reparties à la hausse et une nette reprise des transactions a été constatée. Toutefois, les vendeurs n’ont pas totalement repris la main. Après une baisse de plus de 15% sur un an, les prix de l’immobilier restent stables. Et les biens surévalués ne trouvent toujours pas preneur malgré la présence sur le marché d’acquéreurs motivés. Les professionnels estiment que les vendeurs continuent, comme d’autres grandes villes françaises, à surestimer leurs biens au cœur de la préfecture de la Lorraine. La négociation n’est donc pas simple pour les potentiels acheteurs messins.

Les prix du marché messin relativement stables

Néanmoins, des biens sont encore vendus à des prix abordables. Le prix du mètre carré en centre ville de Metz est en moyenne de 2.000€ mais il peut facilement grimper à 3.000€ suivant la qualité du bien. Pour un appartement ancien au cœur de la ville, il faudra compter entre 1.360€ et 2.250€ le mètre carré. Pour une maison ancienne, tous types confondus, les acheteurs devront disposer d’un budget oscillant de 167.000€ à 260.000€, en moyenne, pour acquérir un bien à Metz.

Les quartiers recherchés à Metz : le centre ville

Au cœur de Metz, le quartier de la Gare, en liaison directe avec le Luxembourg, attire les acquéreurs. A proximité, Sainte-Thérèse ou encore Marly pour les maisons connaissent également un franc succès. Plus généralement, bien que les biens à la vente commencent à manquer dans ces quartiers et que le volume de transactions diminue, le centre-ville est toujours une valeur sûre. A l’inverse, le quartier Borny, à l’est de la ville, connaît des difficultés. Bien qu’encerclé, les biens à 1.000 euros/m² et parfois même à moins de 800 euros le mètre carré proposés dans ce quartier continuent cependant d’attirer les acquéreurs.

Des acquéreurs tant motivés que variés

Les primo-accédants sont toujours présents à Metz, bien que de moins en moins nombreux avec la remontée des taux immobiliers, avec un budget de 200 à 220.000 euros en moyenne. Les secundo-accédants marquent aussi leur présence, avec des valeurs tout de même éloignées de celles de 2007. Ces « déjà-propriétaires » sont, pour beaucoup, des personnes qui ont vécu dans une maison en région et qui décident de s’installer en ville dans un appartement.
Par ailleurs, la ville dispose d’un stock certain de biens sur le marché, pour une valeur d’environ 200.000 euros en raison du grand nombre de régiments militaires restructurés qu’elle comprenait.
Même si la demande est variée, les futurs acquéreurs sont regardants quant au prix et les délais de transactions s’en ressentent : quatre mois environ seront nécessaires aujourd’hui pour conclure une vente immobilière, alors qu’avant la crise de 2008, les biens se négociaient en trois mois.

Du neuf à Metz

A la suite du réaménagement urbain dû à l’arrivée du centre Pompidou, les acheteurs se sont rués sur les programmes neufs. Mais les investisseurs risquent d’être attirés, une fois de plus, par de nouveaux programmes en prévision qui relanceront le marché du neuf à Metz.
En parallèle, le groupe immobilier Icade, titulaire du prix régional de la Pyramide d’Argent 2011 mais aussi du prix de l’esthétique immobilière, défendra les couleurs de l’Alsace et de la Lorraine, lors de la compétition nationale des « Pyramides d’Or » initiée par les promoteurs immobiliers. Icade devance d’une courte tête Nexity avec son immeuble d’habitation, de bureaux et de commerces en construction sur la Zac de l’amphithéâtre à Metz. Les promoteurs révèleront le titulaire de la « Pyramide d’or » lors de leur congrès de Lille, fin juin 2011.

 

 

A propos Sarah Joly

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

Le ciel est dégagé sur le marché immobilier grenoblois

L’immobilier à Grenoble offre de belles opportunités

L’immobilier grenoblois sourit aux acheteurs et aux investisseurs immobiliers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.