Accueil > Particulier-à-particulier > L’état du marché de l’immobilier entre particuliers en 2011
L’état du marché entre particuliers en 2011

L’état du marché de l’immobilier entre particuliers en 2011

Les prix ne se raisonnent pas

Les prix continuent de grimper entre particuliers, contrairement à la stabilisation annoncée fin 2010 qui tarde à se faire sentir. Ainsi, les prix des transactions immobilières entre particuliers ont continué de progresser en mars et la tendance haussière reste notamment plus importante pour les maisons.
En effet, bien qu’une accalmie soit attendue, une nouvelle hausse du prix des biens immobiliers se ressent dans le cadre de l’achat-vente sans l’intermédiaire d’une agence. Les prix des appartements ont augmenté de 0,2 % environ sur un mois et ceux des maisons, d’un peu moins de 1 %. Plus globalement, sur les douze derniers mois, les prix des appartements ont augmenté de 4,5 % et les prix des maisons ont, eux, fait un bond de 12,3 % en un an, toujours dans le cadre de l’immobilier de particulier à particulier.

La négociation se fait discrète

Le marché immobilier entre particuliers risque de ne pas s’adoucir de si tôt. La négociation, représentée par les écarts entre le prix demandé par le vendeur et le montant final de la transaction, s’est une nouvelle fois amoindrie. En moyenne, les acheteurs de maisons n’ont obtenu qu’un rabais de 6,48 % le mois dernier, contre 6,81 % en février et près de 8 % il y a un an. Le taux de négociation pour les appartements est aujourd’hui le plus bas de ces deux dernières années : 4,51 %. En revanche, les délais de transactions, plus courts qu’il y a un an, se stabilisent : il vous faudra compter sept semaines pour vendre votre maison contre cinq si votre bien est un appartement, en moyenne.

Le pouvoir d’achat se restreint

Le ralentissement commence à se faire sentir dans les grandes villes, notamment à Paris, où une diminution du nombre de transactions a été constatée. Avec la hausse des taux d’emprunt, cette tendance devrait perdurer dans les prochains mois.
A titre d’exemple, un ménage pouvant s’acquitter d’une mensualité de 1000 euros emprunterait aujourd’hui 15 000 euros de moins qu’en milieu d’année 2010, un écart dépendant de la fluctuation de ces taux.

L’immobilier entre particuliers se distingue

Aujourd’hui plus d’une vente sur deux en France se conclue entre particuliers. En totale liberté quant à la transaction, aux visites et sans commission à la vente, le vendeur peut, en passant par le Partenaire Européen, être conseillé et suivi personnellement jusqu’à la vente effective de son bien immobilier. Avec ce spécialiste de l’immobilier 100% entre particuliers, l’annonce immobilière est multi-diffusée et le bien est mis en avant, bénéficiant de la visibilité et de la renommée du site internet. Pour l’acheteur, c’est un service gratuit, sécurisé et complet qui est proposé, offrant un dossier descriptif précis pour chaque bien à la vente.

A propos Sarah Joly

Responsable Publicité et Communication chez L'immobilier 100% entre Particuliers.

Sur le même sujet

Hausse des droits de mutation

La hausse des droits de mutation va coûter cher aux acheteurs

Les frais de notaire vont augmenter en 2014 et 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.